Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 22:01

img924Se détourner des images trompeuses....................

 

Alain, reviens à la raison, ouvre enfin les yeux. Ne voies-tu vraiment pas d'où vient réellement le mal?

 

Il suffit d'un seul geste à l'EX GM pour que tout redevienne rapidement calme. Qu'il parte officiellement. De toutes façons, il va devoir le faire...

 
Les réformes seront rapidement engagées, dans la sérénité.

 

Ces réformes sont souhaitées par la très grande majorité des Frères, et tu le sais très bien au fond de toi-même.

Alain, reviens...

 

Après cet exergue, voici la réponse de Sully au Grand Orateur National.

Le ton est juste et mesuré... Celui d'un Maçon.

 

Réflexions du soir

Mes Frères,

 

Nul esprit de polémique ne m’anime ce soir. Nous avons tous au contraire soif de clarté.

 

Je souhaite toutefois adresser quelques remarques à Alain Ne…q à la lecture du texte qu'il a signé es qualité de Grand Orateur dans la derrière livraison de Brèves n°62.

 

La profondeur de la crise que traverse la GLNF depuis plus d’un an, et l’importance des évènements à venir pour assurer sa survie et sa pérennité nous imposent à tous une grande rigueur dans nos comportements et nos pensées. Cette rigueur passe en particulier par une inébranlable honnêteté intellectuelle.

 

Les faits sont ce qu’ils sont, et chercher à les travestir n’est certainement pas un premier pas en faveur de la recherche d’une solution.

 

Contrairement à ce que prétend Alain Ne…q, nous ne sommes pas « assaillis par une communication visant à lyncher un homme ».  C’est celui qui était supposé incarner la fonction de Grand Maître qui est contesté du fait de ses actes, paroles et comportements, comme est contesté l’ensemble de la direction actuelle de la GLNF, ainsi que le système qui a été mis en place sous les trois derniers GM. Réduire ainsi le problème ne le résoud pas et ne vous grandit pas.

 

Pour traiter un problème et y porter remède, encore faut-il le reconnaître comme tel, admettre son ampleur et l’analyser lucidement.

 

De même il est stupide et dérisoire d’essayer de minimiser la présence des Frères aux Assises de la Refondation. Pour votre information le décompte précis des inscriptions à l’entrée de la salle a donné 1960 Frères présents et payants. C’est un fait, une réalité à prendre en compte. Un point c’est tout. Prétendre le contraire discrédite votre discours et vous rabaisse es-qualité.

 

De même il est déplacé de soutenir que les opposants au système mis en place depuis deux décennies à la GLNF veulent « détruire cet héritage bientôt centenaire ». Si nous nous battons depuis 14 mois c’est justement pour préserver cet héritage qui a été mis à mal par trois mauvais compagnons successifs, et qui a été largement cautionné par des hommes tels que vous es-qualité de Grand Orateur.

 

Nous avons samedi largement ouvert la porte à tous les Frères de bonne volonté désireux de remettre notre association dans le bon ordre de fonctionnement conformément à la Tradition qu’elle porte en elle.

 

Les échéances qui sont devant nous, et notamment le choix du futur Grand Maître et Président de l’association, nous imposent à tous de trouver la configuration qui réinstaurera une Maçonnerie Initiatique de Tradition fière de ses valeurs. Mais pour entrer dans un tel projet, encore faut-il, entre autres, faire preuve d’honnêteté intellectuelle, reconnaître la réalité et l’ampleur du problème, respecter les faits et respecter l’autre.

 

Je ne trouve malheureusement pas trace de ces vertus dans votre texte, cher Alin Ne...q, et c’est fort dommage. Votre rhétorique, similaire à celle de votre Maître au point d’en être l’exacte reproduction, prouve, s’il le fallait, que nous ne combattons pas un homme, mais bien un système auquel vous appartenez corps et âme, et que vous vous obstinez à défendre..

 

Fraternellement,

 

AUCUNE COTISATION N'EST DUE

 

fmr-bulletindadhesion
 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Cincin(n)atus 08/02/2011 21:26


Il y a DEUX Cincinnatus sur les blogs !!!!
Cincinatus
Merci de publier les lignes suivantes qui me semblent édifiantes

Il y a DEUX Cincinnatus sur les blogs !!!!

UN CONSTAT : Il y a DEUX Cincinnatus sur les blogs !!!! Moi, avec Cincinatus : donc une faute d’orthographe puisqu’il manque un N ; mais j’ai estimé qu’il y avait déjà assez de HAINE en FM. De plus
j’ai voulu introduire un jeu de mot avec « Natus », ce qui, approximativement, permettrait de traduire ma démarche « Né sincère ». Un autre, avec Cincinnatus, donc l’orthographe exacte

QUE DIRE : la statue de Cincinnatus dans la ville de Cincinnati le représente rendant d’une main les faisceaux du pouvoir, de l’autre tenant sa charrue (l’épée et la truelle).

Lucius Quinctius Cincinnatus (v.520 / v.430 av. J.-C.) fut un consul romain en 460 av. J.-C. et dictateur – au sens noble du terme - à deux reprises en 458 et en 439 av. J.-C., fervent opposant à
la plèbe et figure semi-légendaire.

Il exigea une trêve immédiate entre les groupes armés du parti patricien et les bandes plébéiennes. Ayant réussi à rétablir provisoirement l'ordre et la discipline, Cincinnatus refuse obstinément
les honneurs et le pouvoir qu'on lui propose, pour retourner à sa charrue.

UNE CONCLUSION : je crois avoir été le premier à prendre ce pseudonyme – certes avec une faute d’orthographe.

Je devrais pouvoir revendiquer ce « patronyme », mais je n’en ferai rien pout deux raisons :
1° cela serait contraire à l’esprit de Cincinnatus.
2° Cincinnatus est décrit comme un bel homme à la chevelure bouclée* (d'où son surnom cincinnatus) : hors je ne suis ni l’un ni l’autre !!!


UNE MORALE : nous avons donc été au moins deux à ressentir ce besoin d’expression et cette nécessité d’être ; nous avons besoin d’être tous Cincinnatus à notre façon. Notre désintéressement
paradoxal sera la preuve manifeste de notre intérêt pour la Maçonnerie en général – notre « Res Publica » et pour la GLNF en particulier.
CinciNatus


Vercingetorix 08/02/2011 21:31



Vercingétorix voit double !!!



MN 08/02/2011 14:09


Dans la lettre du GM aux Membres du SGC, je me permets de relever deux éléments :

1° La très belle faute d’accord Bien aimé – sans « s » - Frères : n’y a-t-il personne qui relise le courrier – pas même Word -. Ou cela veut signifier que FS ne peut aimer plus d’un frère à la
fois, lui-même peut-être !!

2° La confusion probable entre dévotion (Attachement sincère et fervent à la religion et à ses pratiques) et dévouement (Action de sacrifier sa vie, ses intérêts à une communauté, à une cause ;
synonyme d’abnégation, de don de soi, d’héroïsme et de civisme).

Si le premier mot est le bon, il ne nous manque plus que les stigmates !!!


Il faut distinguer l'esprit de la dévotion et la pratique de la dévotion
(Bourdaloue, in « De la vraie et de la fausse dévotion »).


Cincinatus 08/02/2011 08:19


Mon TC Vercingétorix,

Désolé de commencer par la citation suivante : « Pour discerner, en connaissance de cause, le faux du vrai, il faut quitter la pensée que l'on détient la vérité (Saint Augustin). »

Mais rappeler un tel principe me semble nécessaire afin que les uns fassent un pas vers les autres.

Certaines allégations sont aujourd’hui inacceptables comme dire que tout va bien à la GLNF, que les rapports « fraternels » et administratifs ne sont pas devenus trop souvent brutaux.

Par contre, ne pas admettre que certaines prémisses – pour une fois, « prémices » eut été tout aussi valable - des propositions du futur « livre blanc » pourraient dénaturer la nature même de
l’obédience, serait manque de lucidité ou du moins de sincérité.


Notre Frère et Ami A.N. s’aveugle s’il persiste à penser qu’aucune réforme n’est nécessaire au sein de l’obédience.

NOUS – car je m’y mets aussi – serions inconscients si nous persistions à considérer que ce qui a été dénoncé Samedi dernier est LA solution alors que le constat clairement et sereinement exposé
était là pour dénoncer CE QUI NE VA PAS.

D’aucuns nous parlent de « cohabitation pacifique des contraires » ; à nous tous de mettre en œuvre les moyens de la « conjonction des opposés ».

A nous de trouver les modalités de NOTRE loi du « 9 décembre 1905 », puisque les points essentiels que nous voulons voir appliqués sont :
- une meilleure utilisation de nos cotisations qui de fait diminueront ;
- une plus grande autonomie financière de la loge qui serait réellement détentrice de fonds propres ;
- une réelle séparation entre l’administratif et la spirituel, reconnaissant par là que le dévouement des officiers provinciaux ou nationaux méritent notre gratitude, mais, en aucun cas, ne
constitue l’assurance d’une quelconque autorité spirituelle.

Pour moi, « gouvernance » est synonyme de droit chemin, comme le gouvernail d’un bateau évite l’errance sur la mer.

Aux juridictions, la gouvernance spirituelle, afin d’exprimer la pluralité de l’expression maçonnique ; c’est donc à elles de mettre en place des garde-fous contre les déviances totalité.

A l’obédience, la gouvernance dite « administrative », afin de garantir l’unité de la démarche maçonnique. Et là, tout GM qui se respecte – « ducere, docere »-aura droit un vrai titre spirituel,
non pas de « conducator », prélude aux totalitarismes, mais à celui de « pontifex maximus », le seul qui soit admissible et sans danger pour tous, lui-même y compris.

Cincinatus


Vercingetorix 08/02/2011 14:05



Tu as raiso, mais à un moment, il faut trancher le noeud Gordien.


C'était un ultime appel à Alain.


Il n'y a pas de recettes miracles. Mais ce que nous avons vécu est telleemnt indigne, qu'il faut lucidement en tirer les conséquences.



B-M G 08/02/2011 07:29


Je reçois ce soir l'une des fameuses "Brèves" de la GNLF. Je vous livre en copié/collé ce que j'ai immédiatement répondu :

"Ce qui nous fait réagir, c' est bien plus les errements d'un potentat mafieux et de ceux qui le flattent que les règles de la démocratie (la "modernité" ne veut pas dire grand chose), démocratie
au demeurant souhaitable. La conjoncture eût été telle il y a quatre ans (tout était d'ailleurs déjà en route), je ne serais jamais entré à la GLNF. Si M. Stifani (qui n'est plus Grand Maître)
revient dans les hauteurs de l'obédience où il croit toujours régner, lui ou l'un de ses affidés, je suivrai ceux qui le désavouent. Dimanche, les 2000 frères dont je faisais partie à Montreuil
(car ils étaient bien 2000 ; ils ont été comptés), beaucoup venus des provinces, ne représentaient qu'une infime partie de ceux qui ont compris. J'étais fier d'en être, au milieu de Frères dignes
et honnêtes, ce que je suis notamment venu chercher dans la Maçonnerie, avec, au premier chef, la Spiritualité.

C'est dans cet esprit - de Fraternité et de Spiritualité - que je ne saurais vous en vouloir (ce qui ne saurait guère maçonnique). Tout simplement, je vous plains.

F. Bernard-Marie Garreau, Maître Maçon, matricule 76024 (initié le 8 février 2007)
Loge Duc de Richmond n° 1235


Vercingetorix 08/02/2011 14:06



CQFD