Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 16:31

Nous avons pris connaissance de la déclaration de C. De..y, en Bretagne, qui n’a jamais caché être candidat à la grande maîtrise, et de la lettre de l’ex GMP de Dauphiné Savoie aux VVMM de la province, qui tous deux s’opposent, pour des raisons différentes, à l’Union des Loges Régulières.

Nous avons constaté le retour au bercail stifanien de P. Fo….ne en Aquitaine, nous avons reçu la convocation de J.St ...er à une tenue provinciale comportant un en-tête « F. Stifani grand maître ! » qui interroge, nous entendons la rumeur d’un projet de JL Ve…..o de rallier avec « sa » province la GL…Dans d’autres provinces, le silence règne…

C. Tor…an quant à lui s’est démarqué clairement de votre groupe en rejoignant l’Union des Loges Régulières …Et M. C…e, installé dans son association provinciale, recommande aux Loges de Neustrie l’adhésion à l’ULRF.

Dans le même temps vous avez produit sous le sigle « groupe de XV » une déclaration d’union se référant à la nôtre. (Nous ne parlons pas ici de l’ULRF, mais de l’accord de principe signé par certains acteurs de l’opposition exprimant leur hostilité solidaire à F. Stifani).

Pour tout dire, nous avons du mal à répondre à cette sollicitation, dont nous comprenons mal l’objectif, tant vos positions particulières s’adaptent mal avec un projet commun.

Il est vrai qu’aujourd’hui le rejet envers F.Stifani est quasi général parmi les « frères de base » de toutes les provinces, y compris les « vôtres », et que la mode est passée de s’afficher comme préfet de basse police de l’administration en déliquescence d’une GLNF en crise.

Nous savons aussi que parmi vous, certains ont depuis très longtemps été actifs dans une résistance de fait, qui s’est traduite par des votes massivement négatifs de leur province aux pseudos assemblées du 16 octobre, alors que d’autres avaient encore à cette époque tout fait pour soutenir la position de Stifani. Nous acceptons néanmoins de nous réjouir sans réserve de leur conversion.

La véritable question est : faire des déclarations d’union a-t-il un sens sur des bases aussi fragiles, voire aussi piégeuses, quels sont nos véritables points communs ?

Vous percevez l’Union des Loges Régulières comme une concurrence inacceptable, en tant qu’elle s’adresse directement aux Loges souveraines sans passer par le filtre du système auquel vous appartenez, qui n’est pourtant que le résidu fossile d’une époque révolue.

Les Frères de nos Loges n’ont besoin que d’eux-mêmes pour prendre les décisions qui engagent leur avenir en Franc Maçonnerie. Ce ne sont pas des enfants à qui il faut tenir la main. Demain il faudra que l’adhésion à un projet de refondation soit le geste personnel de chacun d’entre eux, au sein d’une fraternité qui n’a besoin que d’elle-même pour se constituer et se perpétuer.

L’initiation vient de la Loge, et, si nécessaire, les Loges se réunissent en organisation, couramment appelée obédience, qui ne relève que de leur volonté de mettre en commun un certain nombre de moyens et d’objectifs. C’est la tradition maçonnique depuis 1717.

Certains rêvent donc d’une assemblée générale d’où un « Messie » se lèverait. On pourrait en rire, si cela ne révélait pas la plus totale absence de projet.

En effet, il est impossible de prévoir quoi que ce soit avant l’arrêt de la Cour d’Appel, qui fixera -ou pas, le collège électoral.

Faites-vous plus confiance que nous ne le faisons nous-mêmes, qui avons mené ces combats judiciaires en première ligne, à une décision qui vous mettrait en position de présenter vos poulains (M..at ? De..y ? Ro…t ? Quel autre messie ?...). C’est du rêve, car les circonstances ne sont pas favorables, sauf à accepter, ce que ne réfute pas votre déclaration, toutes les sanctions, radiations et autres suspensions qui frappent les membres de l’opposition (Y compris certains d’entre vous…).Pensez-vous que nous voterions pour un candidat qui aurait accepté sans broncher ces violations du droit le plus élémentaire ?

Cette incertitude sur la Justice et cette détermination sur le combat qui sont les nôtres, expliquent, parmi d’autres raisons, notre choix de soutenir les Loges afin qu’elles adhèrent en nombre au sein de l’ULRF, puisque si nous ne défendons pour le moment aucun candidat, ce qui vous semble difficile à admettre, notre objectif est de regrouper sur une démarche active ceux qui, au-delà de leur rejet de Stifani, veulent reconstruire une Maçonnerie nettoyée et profondément rénovée au sein de la GLNF.

En faites-vous partie ?

Car ce n’est pas, à notre sens, en faisant simplement confiance à tel ou tel messie que nous y parviendrons, puisqu’aujourd’hui certains raisonnent encore sur le schéma de la pyramide au sommet de laquelle trônerait celui à qui il faudrait faire confiance. (Y compris le collectif « ni scission, ni soumission », dont le projet de réunir une AGE ne prévoit qu’une modification vraiment, mais alors vraiment a minima des statuts pour promouvoir son candidat, issu de l’ancienne gouvernance).

Seules les volontés additionnées des représentants des Loges sont à même d’exprimer de manière adulte le choix des initiés. Il n’y a pas d’initié plus, ou d’initié moins, il y a le corps et l’esprit de cette fraternité antique et vénérable, dont nous faisons tous partie, et qui, en cas de difficultés- et il semble bien que nous en ayons ?!- seront en mesure d’exprimer leur volonté adulte et authentique, cette sagesse immémoriale qui est le reflet immanent de notre démarche.

C’est l’âme de l’Union qui doit se conforter, se dresser et dire sa parole.

Cette parole pèsera, le moment venu, dans les choix et les décisions, plus que celle de tel ou tel Frère, fut-il sage, ou simplement gonflé d’orgueil.

Mais ce sont justement les aléas de la Justice, et qui sait, des pressions exercées sur elle par tous ceux qui préfèrent que ces bons serviteurs d’une autre cause que la Maçonnerie ne soient pas destitués, qui doivent nous pousser à l’action, dans et hors du champ des institutions de l’obédience. Dans, car nous serons en masse à exiger lors des Tenues ou AG à venir le départ de F. Stifani, et à combattre si on veut nous en empêcher par des manipulations électorales. Dehors, car les risques que font courir à notre expression démocratique les désormais habituels bricolages de nos adversaires, devront être combattus, le cas échéant, par une action de nature différente. Nous devons gagner cette bataille au sein de l’obédience qui nous a vu naître comme Maçons, mais aussi obtenir ce qui nous est du. Et surtout reconstruire, par la volonté des Loges souveraines.

TTCCFF GGMMPP, c’est ce genre de questions qui unit ces Frères et ces Loges qui adhèrent à l’Union, et qui, même dans vos régions, vous le savez bien, la rejoignent en masse, pour y exercer le pouvoir et le devoir d’être adultes. Cela ne se fait pas contre vous, cela peut se faire avec ceux d’entre vous qui auront fait, et le moment décisif approche, un véritable choix, sans concession au passé, à l’égo, ou à une autorité qui n’est rien si elle n’est accordée par la reconnaissance des Frères.

Le Président de l’ULRF nous fait savoir que sera annoncée la semaine prochaine la date de son Assemblée Générale. Adhérez nombreux pour faire entendre votre voix.

Par Tamino
 
MES FRERES ADHEREZ A L' ULRF
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires