Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 07:51

la une de la MDMR-REAA

26 Mars 2012

SUR LA VOIE DE LA RENAISSANCE...

La première assemblée générale de la Maison des Maçons du R.E.A.A. s'est tenue, comme prévue, le 24 mars dans le Grand Temple de Neuilly-Bineau et a rencontré un succès sans précédent.

Assemblée générale de la MDMR-REAA

270 loges Ecossaises étaient présentes ou représentées et 189 d'entre elles ont déjà manifesté leur intention d'être pétitionnaires pour la création d'une nouvelle Grande Loge, certaines même après un vote unanime en chambre du milieu.

Parmi elles, l'Anglaise fondée en 1732, qui est la plus ancienne et dont le VM avait fait le déplacement depuis Bordeaux.

Cette participation exceptionnelle avait contraint les organisateurs à limiter la participation à un délégué (en général le V.M) par loge ; beaucoup ayant fait le déplacement de toute la France et parfois même de l'outre mer, notamment de la Martinique et de la Réunion.

L'ensemble des autres rites était représenté, notamment le rite français, le rite émulation et le rite écossais rectifié, et ont été longuement applaudis.

 


 

Le même jour, le rite français tenait ses assises à Tours. Plus de 80 loges y étaient représentées et notre Frère Claude BEAU a été élu comme le premier responsable de la Maison des Maçons, initiant ainsi le processus démocratique qui sera ensuite suivi dans chaque Maison, puis pour l'élection du Grand Maître de la future Grande Loge.

L'assemblée de la Maison des Maçons du R.E.A.A. a été ouverte par notre Frère Charles TORDJMAN qui a rappelé que certains avaient détourné les outils qui nous avaient été remis en dépôt pour en faire des armes de destruction.

Il s'est cependant dit persuadé, que les difficultés rencontrées depuis des mois n'avaient pas été vaines, dans la mesure où elles nous obligeaient à prendre conscience des pièges ou des chausse-trappes de l'initiation, sans jamais oublier que notre démarche spirituelle correspond à un état d'esprit permanent qui, à moins d'être dévoyé ou galvaudé, ne peut se limiter à un ou plusieurs degrés particuliers et encore moins à des décors qui n'ont en eux-mêmes aucune signification, si ce n'est qu'ils sont supposés traduire une fonction au service de l'ensemble.

Cela étant posé, il nous a rappelé que nous devions maintenant agir de façon concrète et réaliste, en conformité d'ailleurs avec la méthode proposée par notre rite dans lequel l'action occupe une place prépondérante.

Nous nous trouvons aujourd'hui à un moment historique pour la maçonnerie en général et pour le R.E.A.A. en particulier et le « combat de l'intérieur » n'a désormais plus aucun sens.

 

Assemblée générale de la MDMR-REAA Car, de deux choses l'une :

ou bien nous échouons et dans ce cas la pratique maçonnique qu'a tentée de nous imposer les anciennes équipes ne nous intéresse pas, car elle stigmatise l'échec même de la démarche initiatique.
ou bien nous en ressortons victorieux et c'est alors un immense chantier qui s'ouvre devant nous ; et nous aurons besoin de toutes les forces vives du R.E.A.A. pour mener à bien ce chantier.


<<= Charles TORDJMAN s'adressant aux représentants des loges

 

Nous sommes nombreux à avoir été traités comme des parias, à avoir été accusés de tous les maux, à avoir été suspendus, radiés, ou « démissionnés » par ceux qui ont déshonoré la maçonnerie française et l'ont discréditée auprès de toutes les instances internationales.

Les maçons écossais, sont sans doute ceux qui ont été le plus violemment et le plus injustement attaqués ; et cette forme de discrimination a pris parfois des allures outrancières : c'est ainsi que nos FF de l'île Maurice se sont, par exemple, vus interdire la pratique du R.E.A.A. !

Nous avons désormais épuisé toutes les voies de recherche d'une solution alternative à la création d'une nouvelle Grande Loge, riche des milliers de frères qui souhaitent renouer avec une authentique pratique de la maçonnerie.

Nous savons exactement ce dont nous ne voulons plus : les déviations profanes, la médiatisation, les interventions politiques, la course aux effectifs, le syncrétisme, imposé aux différents rites pour nier leur richesse et leur spécificité et les fondre dans un moule uniforme et impersonnel.

Notre Frère Charles TORDJMAN nous a rappelé que des décisions importantes avaient déjà été prises lors de la convention nationale de l'Union le 28 janvier 2012 et nous a exposé les principaux axes retenus pour la création de la nouvelle Grande Loge :

Assemblée générale de la MDMR-REAA


Assemblée générale de la MDMR-REAA

 

Respect des Landmarks (référence au GADLU ; aux trois grandes lumières de la FM ; interdiction de toute discussion politique ou religieuse ; indépendance des trois 1ers degrés ; discrétion de l'engagement, en privilégiant un rayonnement par l'exemplarité).
Regroupement des Loges en Maison de Rite, garantissant le respect de la spécificité de chaque rite et l'égale dignité des rites entre eux.
Une organisation administrative réduite au minimum, afin de faire baisser les frais de fonctionnement et les cotisations.



Primauté de la démarche spirituelle et homogénéité du rite
Abandon des « honneurs administratifs » qui brouillent la compréhension des Apprentis, des Compagnons. et même des Maîtres, et l'authenticité du cheminement initiatique.
Le respect de certains principes élémentaires : principe de subsidiarité, qui signifie que les problèmes doivent être traités à l'échelon le plus proche possible des Loges ; principe de la séparation des pouvoirs avec notamment la mise en place d'une structure disciplinaire complètement indépendante intégrant une procédure de destitution du Grand Maître.



Loges souveraines
Une Grande Loge responsable de la cohérence de l'ensemble, de la représentation nationale et internationale et de l'organisation des moyens mutualisés au service des Loges.
Election des responsables pour des mandats courts, tout en évitant l'écueil d'un système électoraliste. Le Grand Maître élu sera, avant tout, le gardien de l'harmonie de l'ensemble.

 

Voilà des axes forts, clairs et respectueux de la tradition qui nous permettront de participer activement au processus de refondation totale d'une authentique maçonnerie, dans la voie spécifique tracée par le R.E.A.A.

Assemblée générale de la MDMR-REAA



 

Enfin notre Frère Charles TORDJMAN a rappelé que les responsables de chaque Maison seront élus, comme le GM lui-même. Il a indiqué que des élections seraient organisées prochainement, sans doute lors de la consécration de la Nouvelle Grande Loge, et qu'il serait lui-même candidat. Il a donc invité les FF qui souhaiteraient également se porter candidat à se manifester auprès de notre Frère Michel Guillot Secrétaire de l'Union ou de notre Frère Guy CHAOUAT, correspondant de la Maison du R.E.A.A.

Notre Frère Alain JUILLET a ensuite pris la parole pour nous dévoiler le nom retenu pour la future Grande Loge :
Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française et a été vivement applaudi.

Assemblée générale de la MDMR-REAA Ce fût ensuite le tour de notre Frère Franck FAUQUEMBERGUE de nous présenter, sur écran, le schéma d'organisation de l'Alliance, en distinguant nettement la partie civile de l'association de sa composante maçonnique.

Après une série de questions/réponses, notre Frère Michel Guillot nous a présenté les détails du fonctionnement administratif de la Nouvelle Grande Loge et notre Frère Stéphane CROCE nous a présenté le nouveau site de la Maison des Maçons du R.E.A.A.

Notre Frère Dominique MOREAU nous a ensuite précisé le calendrier (encore indicatif) des prochaines échéances qui verra, en particulier, la consécration de la Grand Loge de l'Alliance Maçonnique Française avant l'été.

Notre Frère Claude SEILER a ensuite rendu hommage aux Frères des autres rites qui ont envoyé une délégation à cette assemblée constitutive et a été vivement applaudi.

Charles TORDJMAN a clôturé la séance à 17h30 en rappelant qu'il nous appartient maintenant de mettre nos actions en cohérence avec notre démarche initiatique pour en faire une réalité vivante.

Le maçon écossais est fondamentalement un nomade, c'est-à-dire un continuel cherchant qui se maintient dans un état de questionnement permanent.

Il s'agit là d'une véritable méthode qui ne se situe ni dans le passé, ni dans un futur plus ou moins lointain ; elle est aussi ici et maintenant, à chaque instant de notre vie.

Il nous faut donc désormais rejoindre la nouvelle Grande Loge au sein de la MM du R.E.A.A. qui doit être pour nous une grande famille dans laquelle chacun se reconnaitra dans le regard de l'autre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires