Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 20:33

 

img074Le Blog PQ...

 

Etonné ? Stupéfait ? ou... Dépité devant l’escalade d’un blog d’un affidé de l’ex-Gourou Président démissionnaire et Grand fossoyeur de l’ex-GLNF ?

Non, tout cela à la fois !

Et tous les vrais Francs-Maçons, c'est-à-dire ceux qui pratiquent la Franc-Maçonnerie, et non ceux qui se déguisent en pingouins et prennent des airs de... (ceci étant particulièrement vrai de l’espèce en voie de disparition : les pingouins à Tabliers bleus), devraient a priori exprimer les mêmes sentiments devant la « production » de ce blog d’un nouveau genre : le Blog P.Q. !

Dans le cas qui nous préoccupe (quoique ?!), les initiales semblent particulièrement bien adaptées : Pire Que ce que l’on peut imaginer !

Il est extrêmement curieux de voir jusqu’où la bassesse de l’expression des pires passions humaines peut entraîner un soi-disant Frère et des visiteurs-commentateurs qui viennent s’épancher sur ce site alimenté par la verve abjecte d’un certain Pierre B..

Peut-être, est-ce le besoin de venir épancher un certain malaise, la nécessité d’utiliser le net comme un nouveau confessionnal à moindre coût moral, la jouissance d’avoir à portée de souris un caniveau bien glauque pour déverser sa haine, sa violence, ses passions honteuses ? Toujours est-il que, loin devant le fameux « Acacia » du petit Dudule, la Franc-Maçonnerie est, hélas, confrontée à un nouveau Taxil répugnant.

Si l’individu en question, sorte de Lapin crétin déguisé en Pirate des profondeurs et bassesses humaines, s’était contenté de festoyer tout seul dans sa fange verbeuse ou avec les quelques copains-crétins qui viennent régulièrement parcourir les pages nauséeuses de son blog, nous l’aurions laissé vivre dans son terrier malodorant.

Mais, c’est que l’animal est retors et utilise notre Fraternité pour générer un business peu ragoûtant. Ne voila t-il pas qu’il se targue d’avoir écrit durant 2 années de travail, jours et des nuits (sic), ce qu’il qualifie de « chronique d’un cauchemar annoncé », une sorte de « cri d’amour pour la franc-maçonnerie en général et pour la GLNF en particulier ». On croit rêver de la part d’un suppôt de la junte stifanienne et de celui qui a ruiné la réputation de la Loge de recherche Villard de Honnecourt !

Là, où cette mascarade pitoyable devient franchement risible, c’est lorsque ce monsieur nous indique que « tous les bénéfices de ce livre seront reversés à l’OAF », surtout lorsque l’on connait qui a la mainmise sur cette structure dont le fonctionnement est aussi transparent que le noir du pavé mosaïque...

Ridicule initiative d’un individu qui se prétend écrivaillon afin de ne pas « laisser le soin à d’autres, non-initiés, de prendre l’initiative de dire les faits, dans l’ignorance de notre langage et de notre sensibilité »...

Méprisable en ce qu’il se pare de nos valeurs pour étayer son torchon que nous ne vous conseillons pas d’acheter : A 22 € par ouvrage - frais de porc inclus, ça fait cher le P.Q. !

Si la tragique histoire de l’ex-GLNF devait être écrite un jour autant qu’elle le soit par de vrais historiens recueillant de vrais témoignages en toute impartialité.

Aurions-nous dû attirer l’attention sur cet individu et son initiative de mauvais-goût ? Nous avons longuement hésité mais nous avons considéré qu’il n’était pas sain pour la Franc-Maçonnerie de se laisser aborder par un Pirate d’eau saumâtre, une sorte de Lapin crétin cupide et littéralement antipathique, et faire silence sur sa production PQ.

Ah ! Oui...nous oublions de vous signaler que l’imprimeur s’est sans doute trompé dans le titre. Il faut en inverser les mots et lire : Ennemis ? Frères !

Vous pouvez prendre ainsi la vraie mesure de la méprise qui a été la nôtre sur le statut dont se sont accaparés ces Faux-maçons, et de celle des prétentions du petit Pierre B. et de certains de ses congénères qui se sont drapés d’un Tablier dont ils n’ont jamais compris le sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires