Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 16:36

Ce mercredi 9 juin, deux Très Respectables Grands Maîtres provinciaux, qui, le 5 décembre dernier, ont osé se lever dignement pour poser de simples questions, vont être traînés devant le conseil national de discipline.

Simple porte parole, le TRGMP Claude Seiler s'est vu apostrophé avec uine grossièreté et une brutalité inouïes par celui qui est sensé présenter  toutes les qualités que nous enseigne la Franc-Maçonnerie.

Cela s'appelle une trahison. Depuis, le vrai visage de celui qui s'autoproclame "guide spirituel", s'est révélé à tous.

Il est ainsi passé du mépris au déni permanent.

Depuis le 25 mars dernier, il n'est plus le GM. Mais protégé et flatté par des affidés plus portés sur les dorures que par l'honneur, il fait fi des frères en nous prenant pour des enfants irresponsables manipulés par F.M.R.

Pour témoigner de notre soutien et de notre amour fraternel, à nos TRF qui vont devoir se présenter devant un pseudo tribunal qui fait irrésistiblement penser aux procès staliniens, soyons le plus nombreux possible à Pisan mercredi 9 juin.

 

Notre présence doit se faire dans le plus strict respect de ce que nous sommes; c'est à dire, le calme, la dignité et la détermination. Montrons ce que sont des vrais maçons à un GM dévoyé qui ne connait de la communication que des éructations grossières.

 

ATTENTION, IL N'EST PAS EXCLU QUE NOUS SOYONS EN BUTTE A DE LA PROVOCATION; iNUTILE DE TOMBER DANS CE PIEGE.

D'autre part, le guide qui usurpe la fonction de GM aurait demandé la présence de deux cars de CRS, stationnés dans les environs de Pisan.

Calme et sérénité...

 

Les agneaux ne font plus silence...

 img860

 

 

 

 

POUR RESTAURER NOTRE GLNF ADHEREZ A FMR  Lienlink

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Thierry Perrin 08/06/2010 13:30


L’un des Gardiens du Temple termine son article mis en ligne le 7 juin par : « comme on juge on sera jugé ».

Sans doute fait-il allusion aux sanctions jouées d’avance que la très indépendante commission infligera à CL. S et J-P. P, demain 9 juin.

Mais encore faudrait-il que ces deux prévenus se soient un jour rendus coupables de juger quiconque. Or, nous revoici dans l’inoxydable argument d’autorité qui, au fil des pirouettes rhétoriques
accoutumées, élève au rang d’une impardonnable remise en cause ce qui, au départ, n’était qu’un ensemble d’interrogations formulées par les frères.

Comme on juge on sera jugé disent-ils. Beau retournement du discours car cet aphorisme, s’il doit s’appliquer à quelqu’un, c’est bien à celui qui voit dans sa haute fonction un gage d’impunité, et
en use à merci pour jeter l’opprobre sur les plus anciens serviteurs de l’obédience.

Mais dans un système où toute question posée a valeur de délit d’opinion, ne soyons plus étonnés par rien. N’est-il pas écrit dans l’évangile selon saint-F…: « la sagesse ne connaît pas la pitié »
?

Thierry Perrin


Vercingetorix 08/06/2010 15:12



Merci mon TCF, nous n'avons que notre détermination à opposer; c'est ce qui nous permettra de réussir