Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 09:39

img097Sur la pente fatale ! .........................

 

Il est surprenant de voir un Jean-Michel Baloup initié en 2002, nommé Grand Orateur Nal en juin 2011 (ordonnance 1425) venir donner des leçons de fond et de forme à l’administrateur et parler au nom d’une Obédience qui ne le reconnait pas dans sa fonction

A savoir que Jean-Michel Baloup a été nommé après le 21 janvier 2011, date de démission de Stifani comme Président et de facto comme GM de notre Obédience

Il y a donc une totale usurpation de titre et fonction de ce Jean-Michel Baloup comme Grand Orateur de l’obédience

De plus Jean-Michel Baloup Avocat de profession, membre actif de la Glnf, réalise des actions judiciaires rémunérées par la Glnf au titre de l’association et/ou de son ex président, ce qui relève du conflit d’intérêt manifeste en termes de déontologie, nous devrions à ce propos saisir le bâtonnier et le Conseil National des Barreaux…

Personne n’est dupe Jean-Michel Baloup agit bien « encore une fois » au nom et en concertation avec François Stifani, afin de défendre les intérêts de celui-ci et perturber l’organisation des procédures encoures par l’administrateur pour la résolution de nos problèmes de gouvernance… (une communication de Charles)

 

 

Voilà ce que ce Monsieur se permet d'écrire

1 - A Maître Legrand

 

 

À u GLotRE Du ,RAND ARcHtTECtE DE L'uNtwRs

GRANDE LOGE NATIONALE FRANÇAISE

DÉ PÉAN -lîOfl PA'1§ I Tfi 13 Afi 'H 15 ü %) I u%

Le Grond Oroteur

Maitre Monlque LEGRAND

Administrateur Judiciaire

13, Boulevard des Invalides

75007 PARIS

Paris, le 27 févier 2012

Madame,

[.a Grande Loge Nationale Française n'est ni une association de bouüstes, ni une
fédération sportive.

Fière d\rne tradition antérieure à sa naissance oflicielle, elle est régie par des us et
coutumes que vous voulez ignorer.

En tant que Grand Orateur, je sluis .le gardien des Constitutions de l'Ordre,.

Je ne peux donc accepter que vous méprisiez celles-ci, en tentant dbrganiser, selon
des modalités nouvelles, l'élection du prochain Grand Maitre.

J'ai parfaitement conscience que vous agissez ainsi pour favoriser une candidature
particulière .

Vos amitiés masculines passées vous ont donné le gout des hommes de lbmbre et
une certaine fascination pour leurs réseaux.

Nous qui cherchons continuellement la Lumière, ne pouvons approuver que vous
ayez personnellement inÿité à lâssemblée Générale du 4 féwier 2012, ttr. Membre
de la G.L.N.F. frappé d\rne mesure de suspension.

Vous avez, à de nombreuses reprises, indiqué que celui-ci fentt. un excellent Grand
Maltre t.

N'étant pas Membre du Souverain Grand Comité, il n'est pas êligible et vous avez
donc décidé de modifier nos règles ancestrales.

De même, alors que lëlection ,à la majoitê simple » implique juridiquement quï nÿait qutrn seul tour de scrutin, vous en souhaitez plusieurs t

t yturdnl.lr . lnb@ glnl.con

tloi.! Lot lnl -olcutlt u Prltrrutr E ?a,Js -x" l7O 753 P -SrlEf N" 76 1%Olém 21 -C@e APE 919l Z

'{§§r,c

^


2


Enfin, alors même qu'aucune décision judiciaire ntst venue remettre en cause la
disposition défrnitive du jugement du 7 décembre 2Ol0 fixatrt à décembre 2Ol2 le
terme du mândat du Grand Maitre, vous établissez un calendrier accéléré qui

sbppose à la chose jugée.

Puisque vous interprétez très librement lbrdonnance du 15 féwier 2O12 concernant
l'étendue de vos pouvoirs, je mëtonne que vous ayez besoin de faire entériner votre
choix par les Membres du Souverain Grand Comité, même sous sa qualilication

profane.

Désignez vous-même le Grand Maître et ceci sera certainement moins cot:rteux pour
notre Association !

En tout cas, Madame, soyez assurée que je mbpposerai, par tous les moyens
légaux, à une profanation supplémentaire de notre vieille Confrérie.

En revanche, si vous souhaitiez revenir à un respect de nos textes et de nos
traditions, je vous y aiderais.

(r..^'.r.--n'* &ZlL/..n

Jean-Michel BALOUP
Grand Orateur


c.c. : les Membres du Souverala Grand Comlté

 

 

 

2 - Aux membres du Souverain Grand Comité (en les carressants longuement dans le sens du poil !)

 

 

À u cLotRE Du GRAND ARcHtfEoE DE L'uNtwp.s

CRANDE LOGE NATIONALE FRANÇAISE


-7ÿt7 tTÉtîllOIltHB%2Ot
Le Grand Orateur

Paris, le 27 févier 2Ol2

AUX MEMBRES DU SOIIVERâIN GRAND COMITÉ

T.T.R.R.F.F. et R.R.F.F.,
Mes Bien Aimés,

Vous êtes le cæur, la raison et la mémoire de notre Institution.

Ce n'est ni par hasard, ni par copinage, que vous êtes l\rn de ceux à qui nos
Constitutions ont donné le pouvoir de désigner le Grand Maitre.

Bien au contraire, c'est en raison des services rendus, par le passé ou aujourd?rui
encore, que vous avez ce privilège.

En ma qualité Qs t gardien des Constitutions de I'Ordre,, je ne peux admettre qutrn
profane s'estimant au dessus de nos règles veuille les modifier et porter atteinte à
vos attributions.

Pour votre parfaite information, vous trouverez, ciaprès, copie de ma lettre de ce
jour à Maitre LEGRAND.

I1 de va de soi que beaucoup d'entre vous ont déjà übrement choisi et soutiennent
tel ou tel candidat, qu'en conscience, ils estiment être le plus apte à rempür les
fonctions de Grand Maitre.

Ceci est normâ-l et sain. En aucune façon, je ne veur<, ici, inciter à voter pour un
candidat en particuüer.

En revanche, je lance un appel solennel pour que votre Sagesse, votre Force de
caractère et votre Beauté d'âme vous conduisent, quel que soit votre choix, à vous
opposer à cette nouvelle profanation et à me faire part, pa: courriel retour

(imb@elnf. com), de votre refus de celle-ci.

t w*dnl.Ir . lnb@ glnl.con

A§octÆtox lot lnl -*uütÀuPrbætutt E P,/,Js-N" OO75rP-gÆf N" 78 1% 016 OrO 21 -CaE APE 9491 Z


2


Oublions un instant les ca-lculs partisans et unissons-nous, forts de nos Traditions,
amoureux dtne Grande loge Nationale Française à laquelle nous sommes dévoués,
pour protester contre un processus qui nous est étranger.

Soyons fiers de ce que nous sommes au sein de l'Obédience, montrons l'exemple et
manifestons le courage qui habite chacun d'entre nous.

Faisons en sorte, par un comportement digne des ttres que nous portons, que tous
les Frères soient convaincus que nous sommes waiment RESPECTABLES.

k /,*-. -4--?

P,J. : ma leltre de ce Jour ù Me LETGRAND

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires