Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:21

img112Le troisième verre du profane stifani.............................

 

Notre Frère César du bar de la Marine, nous livre la suite se son analyse pertinente sur le PRÊT A PENSER

Note n°3 du Prêt à Penser de l’EX : c'est une GALEJADE !

 

César vous a déjà présenté les recettes et ingrédients utilisés par les cuisiniers de l’EX pour rédiger les notes n°1 et 2 du Prêt à Penser à destination de ses disciples : assainir quelques vérités que personne ne conteste, et l’esprit critique ayant été endormi  en profiter glisser le discours manipulatoire de  l’EX.

 

La note n°3 (« L'ordre est-il immuable ? S'il ne l'est pas, comment peut-il évoluer de façon régulière? ») témoigne  d'un peu plus de subtilité de la part de nos cuisiniers stifaniens, que les précédentes.

 

Ils font même dans leur texte le distinguo entre ordre et obédience !!!!

 

Boudiou, qui l'eut cru ?

 

Ils parlent en effet de l'intangibilité des règles de l'ordre, et évoquent la possibilité de modifier « certaines règles de fonctionnement pratique des obédiences ».

 

 Mais en réalité c'était une galéjade !!

 

il suffit de regarder le titre qui parle, lui, d'évolution de l'ordre alors que, de toute évidence,  c'est de l'obédience dont il est question. Un tour de passe-passe sémantique.

 

Quels farceurs, nos cuisiniers-rédacteurs !

 

Ceci dit, on ne peut effectivement qu'adhérer à l'idée générale : il est possible de changer les modalités fonctionnelles de la structure obédientielle dans le mesure où on ne touche pas à la règle constitutive (Règle en 12 points pour nous).

 

Cette note, à la fin, nous invite à participer aux commissions mises en place par l’EX Guide pour proposer et mettre en place les évolutions souhaitables.

 

C'est gentil, mais NON.

Car quand on a vu ce que l’EX guide auto proclamé, faisait des rapports de commissions (exemple celui de la Commission des Affaires Intérieures) qui ne lui convenaient pas, comment ne pas être circonspect et croire en sa sincérité et en celle de ses séides?  

 

On peut même se demander si, farceurs comme ils sont, les auteurs de ces notes ne nous font pas une nouvelle blague, en nous laissant croire qu'ils sont résolus à tenir compte de tous nos souhaits...

 

Allez, Monsieur Stifani, arrêtez de nous prendre pour des billes, nous ne nous laisserons pas rouler !

 

 

Par César du bar de la marine

 

  PAS UN EURO POUR LE PROFANE STIFANI

 

 

 

 

Assises-Conclusion

fmr-bulletindadhesion

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires