Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 17:12

  ANET...P...M...P...

 

  Toutes nos félicitations au Très Petit Maître Provincial de Guyenne Gascogne qui réussit à faire une large majorité contre lui.

Il faut dire qu'après avoir pris position contre puis pour le Guide, celui-ci a certainement du procéder à un réglage de phares pour ne pas perdre la lumière dispensée par le gourou sursitaire.

Il en est même venu à expliquer dans un texte d'anthologie, que les propositions auxquelles il avait donner son imprimatur, ne reflétaient pas sa pensée. De plus celles-ci auraient du être visées par Raymond Sasia avant toute publication. Comme c'est  ballot !

Les F. de Guyenne Gascogne lui doivent une belle tranche de rire, ce n'est pas tous les jours.

Quand viendra l'heure, il pourra revêtir son tablier d'apprenti et s'assoir sur la colonne du Nord, afin de se laisser envahir par une vacuité (et non vanité) prometteuse.

 

Voici en copie les réactions recueillies sur les Myosotis Neuilly-Bineau et Mont Gargan

Vous aussi avez le droit de rire.

Bientôt la girouette se transformera en moulin à vent !!!

 

 

 

Jeudi 17 juin 2010 4 17 /06 /2010 10:48

Le vent tourne et les girouettes s’affolent

Dans sa dernière livraison sur le blog GLNF, « Protestation du Grand Maître Provincial de Guyenne & Gascogne », deux paragraphes du TRF A.C méritent une attention particulière:

 

*       Ce dossier provincial ne reflète pas l’opinion des huit membres dont les noms ont été dévoilés, mais synthétise les divers avis exprimés par les Frères des Loges qui ont souhaité le faire.

 

*       « Etre des ouvriers de paix » en actes nous demande aujourd’hui, plus qu’hier, d’emprunter la voie du dialogue entre Frères…. celle qui mène à la réconciliation par le   »Souviens-toi et pardonne ! »

 

 

Mon TRF A.C, que la synthèse publiée reflète ou non l’opinion des huit membres de la commission régionale de conciliation, nous n’en avons que faire ! Ce qui compte justement c’est l’opinion brute des Frères de Guyenne et Gascogne, et leur message est extraordinairement clair. Il n’y a que FS et ses sbires pour ne rien entendre….

 

Nous comprenons aussi, qu’en tant que grand défenseur du petit Fou Furieux et par ailleurs chargé de la communication des « Gardiens du Temple » (un monde de douceur  de tolérance et de fraternité) vous vous retrouviez désormais dans une situation extraordinairement inconfortable…

 

Mais personne, et surtout pas la raison, ne vous a obligé à prendre les positions qui ont été les vôtres dans cette affaire.

 

Alors TRF A.C quel est le sens de ce dernier paragraphe sur le pardon ? (Ce n’est d’ailleurs plus Deleuze mais Shakespeare qui est appelé cette fois à la rescousse par notre Très Erudit Frère !)

 

Si votre intention était de nous rappeler l’existence du pardon et la grandeur qu’il y aura à le pratiquer une fois que le petit Fou Furieux aura détalé de Pisan, ne vous inquiétez pas.

 

Mais rappelez-vous toutefois, TRF, que pardonnez est une chose et oublier en est une autre.

 

(Pour votre culture ce n’est pas de Shakespeare mais de mon grand-père)

 

 

img895 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Lacuson 18/06/2010 10:00


Pour le Pardon, Jankélévitch est incontournable; après une analyse des plus rigoureuse, il fait la différence entre l'excuse, l'indulgence ( j'en passe ) et le pardon qui, parce qu'il est une
relation avec l'autre ne se donne que s'il est demandé.
Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'aborder cette phase qui toujours selon l'auteur " défie la Justice".