Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 06:00

 img154 Le monomaniaque de Pisan.....................................

 

Reprise de l'article du Myosotis des Marches de l'Est.

 

Le degré zéro

Après la déclaration de guerre du guidespirituel contre le Suprême Conseil de REAA pour la France, voici qu’apparait la nouvelle arme de destruction massive censée mettre à genoux cette Juridiction.

 

Pilotée par l’habituel graphomane monomaniaque (qui a pour l’heure délaissé les questions-réponses de sa feuille d’Acacia) elle se présente sous la forme d’un courriel adressé à de nombreux Frères, membres ou non de la Juridiction et signée Protagoras.

 

Au-delà de la médiocrité du style –dans lequel personne ne pourrait reconnaitre le pseudo 33ème et Membre actif du Suprême Conseil qu’il prétend être- on découvre avec une tristesse infinie que les limites de la vulgarité peuvent toujours être repoussées et que si l’on croyait déjà, sous la même plume, avoir atteint le degré zéro de la maçonnerie, force est de constater qu’il lui reste encore une (petite) marge de progression jusqu’au degré zéro de la simple humanité.

 

Nul dit-on, ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. Ce premier courriel, suivi hier d’un deuxième de la même eau –en attendant la suite- démontre au contraire que l’on peut en faire profession, au risque (mineur au cas présent) d’abdiquer toute intelligence.

 

Et il en fallait peu pour mettre en parallèle les dérives réelles reprochées à la GLNF avec de pseudo-dysfonctionnements du Suprême Conseil  pour atteindre l’objectif à peine voilé –les mêmes causes produisant les mêmes effets- d’entraîner les Membres de la Juridiction dans une démarche contestataire.

 

Cette stratégie ne trompe personne et se retourne contre son auteur, qui admet explicitement la réalité des dérives qu’il cautionne par ailleurs dans son blog-aux-ordres.

 

Ecrire notamment « Engagé depuis des mois dans le combat contre les dérives du guide spirituel de l’obédience avec son luxueux appartement de Wagram, il me semble urgent de balayer aussi devant notre porte » met en avant la pauvreté intellectuelle du rédacteur qui s’ingénie avec beaucoup de difficulté à se faire passer pour un opposant.

   

Combien a du lui être pénible de décrire en des termes si vils, même pour la bonne cause l’un des projets majeurs du locataire du troisième !

 

(A propos, est-ce ce formidable acte d’abnégation qui lui a valu un bureau tout neuf au quatrième étage ?)

 

Opposer ce projet à l’achat par le Suprême Conseil de l’immeuble de Bineau (vendu au passage par …la GLNF) et à ses difficultés supposées de financement pourrait prêter à sourire, tant les vocations de l’un et de l’autre sont éloignées. Quand le premier doit servir à la seule gloire du guidespirituel, le second a pour fonction, certes moins noble, d’accueillir des Maçons en Tenue.

 

Le Suprême Conseil n’occuperait que 2 Temples sur 10 ? Quel dommage que notre désinformateur ne puisse y accéder, il constaterait, que, en plus des 28 Ateliers de la Juridiction, nombre de Loges de la GLNF s’y réunissent également…

 

Il n’entre pas dans mon propos de démonter l’une après l’autre les inventions de ce Protagoras qui n’a retenu du sophisme que son aspect fallacieux…

 

Car, de même que ses « révélations » sur l‘immeuble de Bineau sont erronées, les autres chiffres qu’il fournit sont faux et ses rapprochements procèdent de la plus grande fantaisie.

 

J’ai peu de goût  -et c’est un euphémisme- pour les campagnes électorales à l’américaine, où chacun, excipant les turpitudes de l’autre se roule avec complaisance dans la fange. Elles procèdent d’une volonté étrangère à l’immense majorité des Membres du Suprême Conseil, la recherche du pouvoir pour lui-même.

 

C’est peu de dire que cette littérature immonde ne peut en aucun cas provenir d’un Membre de la Juridiction, tant elle est éloignée des fondements de cet Ordre.

 

On peut toutefois s’interroger sur les informations volontairement déformées fournies à ce triste porte-plume…Comme on peut également s’interroger sur la provenance de ces courriels et de l’utilisation pervertie d’un fichier de Membres de telle ou telle Association….

 

Sur le premier point, on peut constater que la Connaissance de ces éléments ne peut s’acquérir qu’à l’intérieur de la Juridiction. Si tel était le cas, un tel individu manifesterait un Amour immodéré des honneurs qu’il croirait pouvoir obtenir d’une Action aussi méprisable.

 

Sur le deuxième point, gageons, que la CNIL qui sera prochainement saisie de cette curieuse affaire pourra nous apporter d’intéressantes précisions….

 

 

J’attends avec intérêt la prochaine production de ce Protagoras. Peut-être nous parlera-t-il de la fable de la secrétaire et des notes de frais…

 

 

Par Anaxagore

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

socratoras 17/11/2010 11:50


Mes TCF,

Moi aussi, comme semble t’il comme tous les membres de la GLNF, j’ai reçu des mails de Protagoras qui a bien choisit son nom si on regarde la définition dans Wikipedia :

Protagoras (en grec ancien, Πρωταγόρας), parfois aussi nommé Protagoras d'Abdère1 est un penseur présocratique et professeur du Ve siècle av. JC (dates présumées : environ -490 ; -4202). Considéré
par Platon comme un sophiste, il est reconnu comme tel par la tradition (antique et récente)…, le mot « sophiste » en est venu à qualifier aujourd'hui, de manière péjorative, celui qui profite des
ambiguïtés du langage pour produire des raisonnements ou des arguments apparemment solides, c'est-à-dire prenant l'apparence de la rigueur démonstrative, mais contenant en réalité un vice ou une
perversion volontaire visant à manipuler ou à tromper

Il y a donc pas mal de Sophistes au 3ème étage de Pisan car en manipulation et tromperie, on est servi et cette signature ne pouvait donc être mieux choisie.

Merci donc à Protagoras de s’être ainsi trahit mais ce fut une erreur de te dévoiler comme étant aussi le manipulateur d’acacia, cela ne va sûrement pas plaire au G Spirituel qui risque bien de te
noyer comme l’original le fût dans un naufrage.

Socratoras


Cincinatus 17/11/2010 07:41


Graphomanie – 1782 - de grapho-, et –manie : Méd. Besoin pathologique d'écrire. — On dit aussi graphorrhée.

Monomanie – 1814 dû à Esquirol - : Délire partiel, psychose limitée à un seul ordre de faits. Manie.

Alors comme on dit dans la pub: "pas la peine d'en rajouter".

Signé Maxwell


Vercingetorix 17/11/2010 08:03



Oui, c'est cela, la description est bonne; Merci