Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:33

img114Se parer de vertus, semble être devenu la spécialité de François Stifani, qui écrit dans les dernières  « Brèves », que la maçonnerie lui a permis – je cite – de se construire dans l’amour et le respect de l’autre [...et qu’il s’est] renforcé aussi contre l’injustice, la discrimination, le rejet sous toutes ses formes.

 

Sans doute la multitude de Frères sanctionnés par ses soins apprécieront-ils d’apprendre que, visiblement, ils ont été exclus par amour et parce qu’ils n’ont pas su reconnaître les vertus de leur guide bien aimé !

 

De même que tous ceux qui étaient présents sur les parvis le 3 décembre et manifestaient dans la dignité et l’amitié, auront-ils peut-être du mal à comprendre qu’ils se sont, en fait, comportés comme des hooligans ; voire, ainsi que l’affirmait un séide du sérénissime, comme une « horde hurlante et baveuse, des sales voyous crétinisés, des chiens ! ».

 

La réalité est malheureusement plus prosaïque : quels que soient les efforts que nous fassions pour mener dignement notre combat, François Stifani mettra non moins d’application à tenter de nous diaboliser,

  • Parce que l’amour dont il parle est l’amour de lui exclusivement.
  • Parce que le respect dont il parle est le respect de lui exclusivement.
  • Parce que l’injustice, la discrimination et le rejet contre lesquels il combat sont exclusivement le rejet de sa personne, qu’il perçoit – n’en doutons plus – comme une véritable injustice.

 

Certains de notre côté que, bien que nos efforts ne soient pas reconnus par nos adversaires, il nous faut persévérer dans la voie que nous nous sommes tracée.

Nous n’attendons plus, ni de François Stifani, ni même d’un certain nombre de personnages qui l’entourent, aucune manifestation de fair-play :

Ceux qui se parent du masque de la vertu ne reculeront devant rien pour cacher leur vrai visage.

 

À force d’efforts, toutefois, la plupart des Frères verront la réalité : nous n’avons jamais dérogé à la dignité ni le 4 décembre 2009, ni à Montreuil lors des assises où 2500 Frères ont assisté dans la paix et l’harmonie à la réunion FMR-Myosotis, ni même à Levallois où nous avons déposé une gerbe symbolique et nous sommes unis dans une chaîne d’union.

 

Pendant ce temps, François Stifani poussait à bout ceux qu’il avait bien voulu laisser entrer et se plaint maintenant de les avoir lui-même mené au delà de l’exaspération.

 

Il est malheureusement à craindre que plus jamais il ne sortira désormais du délire de sa toute puissance, ni qu’il renoncera enfin de lui-même à la contemplation de ses propres fantasmes de supériorité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires