Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 13:03

Franc-maçonnerie française : une crise libératrice en marche ?

Depuis le dernier article paru sur Agoravox relatif au sujet de ce nouveau texte, des phénomènes nouveaux et informations très intéressantes ont irrigué l'actualité, montrant que la crise de la GLNF (Grande Loge Nationale Française) tendait, par divers canaux, à devenir une crise de l'ensemble de la franc-maçonnerie française, le tout dans un climat général national de plus en plus agité où les soi-disant « élites » sont de plus en plus bousculées et rejetées par la population.

Ce qui paraît surtout intéressant à étudier et à faire connaître largement est la prise de parole de plus en plus large et massive de franc-maçons de base qui expriment leur révolte ouverte devant les dérives affairistes qui ont frappé et frappent encore leurs obédiences.

Ce phénomène est nouveau en France et il importe de regarder de quelles manières, né de la crise au sein et autour de la GLNF, il tend à s'élargir à toutes les obédiences, constituant à l'évidence un tournant majeur dans l'histoire de la franc-maçonnerie française.

Blogs, médias, procès, accusations publiques, dénonciations des dérives affairistes : la base maçonnique et les simples citoyens prennent la parole

Plus on étudie avec méthode et soin la crise multiforme que vit la franc-maçonnerie française, plus l'élément qui marque le plus le journaliste, l'observateur ou le simple citoyen est le déferlement d'une parole libérée qui entend jouer désormais un rôle essentiel dans le destin des obédiences françaises.

Ce flot de libre parole révèle des choses cachées, des structures bien étranges et des colères très (trop ?) longtemps contenues.

Parmi les révélations de ces derniers jours, la mise sur la place publique de cette étrange association nommée G20, inféodée à la direction lâchée de tous côtés de la GLNF :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/01/03/g20-le-lobby-attrape-droite-de-la-glnf/

Ce lien permet de lire- à droite du texte de l'article- le très curieux document en 10 points établi pour les membres de cette curieuse association à objectif, clairement, de « lobbying politique » pour l'UMP et ses diverses factions internes. Ce document n'a pas été démenti, ni dénoncé, ni contesté par la GLNF depuis sa parution le 3 janvier 2012.

Pourtant, il tend à substituer à la démocratie associative prévue par la loi de 1901 sur les associations une loyauté quasi-fanatique et obligatoire à un seul chef, investi de tous les pouvoirs absolus.....

L'article met aussi en évidence l'arrivé au Front National de franc-maçons d'au moins deux obédiences- GODF et GLNF- qui sont devenus conseillers de la candidate Marine le Pen, une chose officiellement bien nouvelle dans cette formation politique !!!

Depuis que ce document est public, les directions des autres obédiences, sauf erreur ou omission, n'ont pas communiqué leur point de vue indigné ou révolté par le contenu du texte.....

Même les vœux de nouvelle année 2012 ont été l'occasion de véritables attaques directes contre celui que de nombreux franc-maçons de toutes obédiences qualifient entre eux de « petit dictateur ».

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/01/07/les-voeux-acides-de-juillet-aux-grandes-loges-du-monde/

Pendant ce temps, les procès et dénonciations de possibles « scandales » se multiplient et la liste ne cesse de s'allonger, même si, pour l'essentiel, cela touche la GLNF :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/01/05/glnf-decision-du-refere-contre-me-legrand-le-19-janvier/

On notera ici la lenteur majestueuse, mais quand même curieuse, de la Justice de Paris dans les dossiers liés à la GLNF et les pratiques critiquées fortement de l'administrateur ad hoc, nommé et maintenu contre vents et attaques sur ses actes par le vice-Président du TGI de Pariis, M Kurz.

On voudrait nourrir, voire justifier les suspicions, très fréquentes dans la population, sur des liaisons occultes entre dirigeants maçonniques et magistrats, que l'on ne s'y prendrait pas autrement !

Cet autre lien met en lumière des faits présumés qui ne peuvent qu'interroger l'opinion publique sur les flux financiers en circulation dans les obédiences, et cela dans des conditions plutôt étonnantes :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2012/01/04/maitre-monique-legrand-aurait-rembourse-plus-de-1-400-000-e-a-la-glnf/

Mais, visiblement, depuis fin 2009, les dossiers à l'odeur sulfureuse sortent :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/11/28/fondation-glnf-et-succession-gaston-linformation-judiciaire-se-poursuit/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/12/02/ladministratrice-judiciaire-de-la-glnf-touche-chaque-mois-166-000-e-dhonoraires/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/11/18/glnf-la-saga-de-lappartement-wagram/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/10/24/proces-christian-blanc-accuse-guillaume-jublot-davoir-livre-des-cigares-au-siege-de-la-glnf/

Du côté du GODF (Grand Orient de France), les inimitiés sont pour le moment plus douces dans leur expression extérieure, mais on sent des tensions montantes que ces liens manifestent :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/10/27/godf-la-resistible-ascension-des-femmes/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/11/08/la-loge-combats-invite-les-freres-du-godf-a-ne-pas-inviter-sarkozy-rue-cadet/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/08/19/revelations-sur-les-10-nouveaux-membres-du-conseil-de-lordre-du-godf/

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/08/29/securite-du-godf-les-accusations-de-marches-truques-vont-elles-perturber-le-convent/

L'auteur de cet article a été le destinataire de documents aussi très instructifs sur des dérives touchant des loges provinciales des deux obédiences, notamment une en Corrèze qui pourrait éclabousser un ancien ministre UMP, membre du GODF, dans une affaire immobilière aux relents sulfureux (le dossier dit « du domaine du Mialaret ») qui ressort ces jours-ci justement en Justice via une plainte avec constitution de partie civile contre deux banques connues pour présentation présumée de faux comptes sur des dettes à des petites entreprises de la région !

Le dossier reçu met en cause des membres connus du GODF de la région de Limoges, en les soupçonnant d'avoir agi, alors que banquiers ou agent immobilier, de manière délictuelle volontaire et concertée.

Les langues se délient aussi dans les campagnes sur des dérives connues générées par des « fraternelles » sur lesquelles nous revenons plus bas, tandis que les réactions se multiplient et prennent une ampleur croissante. Une certaine « peur » du « pouvoir franc-maçon » disparaît.....

Tout cela semble attester, à nos yeux tout au moins -les lecteurs jugeront par eux-mêmes- d'une crise générale, publique ou encore larvée, au sein des deux plus grandes obédiences françaises.

Ce n'est pas Alain Bauer dont nous publions le titre de son livre sur « la fin des frères » qui nous contredira.

Libération générale et progressive de la parole au sein de la franc-maçonnerie de base

Une autre conséquence de la crise en devenir qui traverse la franc-maçonnerie est la libération de la parole publique.

L'auteur de ces lignes est allée suivre les fils de commentaires de divers sites qui traitent des problèmes de la franc-maçonnerie en France.

Quasiment tous les sites autorisant des opinions libres et ouvertes (à l'exception de celui de la GLNF, des blogs associés à sa gouvernance actuelle et des blogs personnels de hauts dignitaires d'obédiences) sont emplis de commentaires démontrant la colère de la base maçonnique, et même, parfois, de véritables phrases de révolte contre les dérives affairistes et autocratiques, sachant que les pratiques autocratiques, de tous temps, couvrent des sombres et dangereuses affaires.

Les fils de commentaires sur ce blog très lu, libre et ouvert, prouvent la réalité de ce fait :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/

Ces lectures, notamment suite aux « affaires » dénoncées par le titulaire du blog, amènent à la conclusion que s'instaure, à l'image d'un mouvement général dans la société, un fossé, entre la base maçonnique et les sommets des obédiences.

La lecture du blog- au ton consensuel et aux sujets sélectionnés pour ne pas avoir à effectuer des choix moraux clairs- de Guy Arcizet, Grand Maître du GODF, et des commentaires autorisés à être laissés en ligne témoigne de la fracture qui se creuse :

http://guyarcizet.godf.org/

Ainsi, le lecteur qui voudra connaître ce que pense le GODF de la crise qui affecte la franc-maçonnerie française en ressortira fortement déçu car, des graines de crise au sein du GODF ou des dérives de la GLNF, le blog de Guy Arcizet ne dit mot.

Ce blog de Grand Maître est d'une neutralité soporifique qui frise l'auto-censure ridicule, déconnectée de l'actualité réelle maçonnique comme de sa propre base.

Une preuve choisie parce que la perle du dirigeant du GODF est ici évidente pour quiconque suit l'actualité de la laïcité dans le monde et en France :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/03/28/guy-arcizet-godf-le-role-de-la-religion-dans-la-sphere-societale-et-politique-a-disparu/

Récemment, un franc-maçon très connu du GODF, que j'interrogeais en off pour connaître ses sentiments sur cette déconnexion entre base maçonnique et directions, me faisait part sous couvert d'anonymat de ses remarques personnelles :

« François Stifani est à la franc-maçonnerie ce que Staline a été au communisme, à savoir son pire destructeur-fossoyeur. Guy Arcizet est un observateur poli et un peu gêné des horreurs qui se déroulent à la GLNF. Il regarde les événements en se disant que le GO pourrait en profiter, ce qui est une idiotie, car les frères qui quittent la GLNF rejoignent, ou les oppositions à Stifani tant ils s'estiment trahis, trompés et humiliés, ou les obédiences en progression rapide (GLDF notamment).

Ce que Guy Arcizet ne veut pas voir, c'est que la crise est là et qu'il faudrait la juguler avant qu'elle ne fasse trop de dégâts. Mais, cela n'est pas dans son tempérament. Alors, il joue l'attentisme en interne comme en externe. Bien que ce soit un homme humainement sympathique, il paraît dépassé par les faits et ressemble un peu à cette Marquise de la chanson qui parlait à son majordome alors que son château partait en flammes ».

Preuve que les silences de Guy Arcizet comme Grand Maître du GODF ont commencé à énerver certains de ses « frères » :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/08/01/roger-dachez-glnf-le-plus-grand-scandale-en-europe-depuis-un-siecle/

Concluons sur une information qui en dit long sur « le combat » (très modéré) des directions des obédiences maçonniques françaises contre les dérives affairistes en leur sein : une Charte d'éthique avait été rédigée en avril 2005 sur les « fraternelles » afin de tenter de limiter les possibles conséquences négatives de ces regroupements à caractère « professionnel ».

Voici ce qu'en dit le blog de l'Express dans un article très sérieux :

http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2011/01/20/resurrextion-les-9-obediences-de-la-maconnerie-francaise-se-sont-reunies-publiquement-pour-se-reunir/

« Quand on ne veut pas s'attaquer aux racines des maux constatés, on en devient donc le complice qui ne peut jouer ensuite l'étonné hypocrite devant la multiplication des scandales destructeurs ».

C'était la réflexion sensée d'un membre connu du GODF lors d'une réunion dans le Centre de la France voici peu.

Qui douterait de la vérité de cette observation ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires