Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 06:00

img076Tout s'explique..............................................

 

Deux grands dangers

 

Prenons un peu de recul…

 

Quel est notre objectif ? Le départ de FS, qui n’est plus légitime depuis un certain temps déjà.

 

Pourquoi souhaiter le voir partir alors qu’il a été légalement élu ? Parce que les nouvelles orientations qu’il a données à la GLNF, et encore plus la façon dont il s’y est pris ont provoqué parmi les FF un malaise profond, qui s’est traduit par la demande très majoritaire et très explicite de son départ, lors de l’AG du 25 mars. Et en arriver à ce point dans une association telle que la nôtre est tellement incroyable que la situation devient intenable en l’état.

 

Les nouvelles initiatives lancées par FS depuis cet été n’offrent-elles pas une sortie de crise ? Pas le moins du monde ! Les postures et actions de FS demeurent inchangées, et sont même de plus en plus inqualifiables et indignes. A aucun moment, FS n’a émis le moindre remord ou le moindre regret par rapport aux erreurs qu’il a commises. Dès lors, comment espérer ou imaginer qu’il sera capable de mener à bien les réformes annoncées, qui sont uniquement instrumentalisées pour garder le pouvoir ? Pourquoi ne saisit-il pas la porte de sortie honorable qui serait de revenir au mandat initial de 3 ans pour lequel il a été élu, en tirant sa révérence en cette fin d’année, au lieu de prolonger son mandat de deux ans (dans des conditions dont la légalité reste à démontrer devant les tribunaux) ? Ne nous laissons pas abuser par ces gesticulations !

 

Tout comme pour le 25 mars, la colère gronde et ne va pas tarder à s’exprimer clairement, malgré les tentatives de manipulation grossière, tant dans la communication interne que dans l’organisation de cette AG éclatée du 16 octobre !

 

Mais attention, il y a deux grands dangers qui nous guettent, deux pièges qui nous sont tendus et qui peuvent être fatals.

 

Le premier danger est de se voir privés d’une victoire du « non » du fait de tricheries dans la centralisation du décompte des voix en provenance de chaque Province. N’oublions pas ce qui s’est déroulé le 25 mars dernier, avec un résultat « officiel » très différent de que tout le monde a pu constater de visu sur place.

Pour éviter cela, une centralisation des résultats remontés par chaque Province doit impérativement être organisée pour contrôler le jour même les résultats « officiels » qui seront promulgués. FMR s’est-il organisé en conséquence ?

 

Le second danger est d’exprimer son mécontentement en votant « non » au rapport moral, puis de se laisser endormir sur le reste et de voter « oui » sur les comptes et le budget. Car c’est bien sur cela que FS compte !!! Car dans ce cas, il sera assuré que rien ne se passera : en effet, la démission du Président en cas de rejet du rapport moral n’est pas d’ordre public ; et nos statuts, à la différence d’autres associations, ne le prévoient pas ! Donc, au pire, FS sacrifiera son Conseil d’Administration, à qui le rapport moral est d’ailleurs bizarrement attribué (au lieu du Président) dans l’ordre du jour de l’AG…

Pour éviter cela, il est IMPERATIF de voter « non » aux 3 votes (rapport moral, comptes et surtout budget), seule situation qui entraînera la nomination d’un administrateur judiciaire chargé de débloquer la situation et de permettre à la GLNF de poursuivre son activité. Surtout transmettez cette information aux délégués autour de vous !

Ainsi, FS sera vraiment mis en minorité et, privé des cordons de la bourse, sa capacité d’action, et donc de nuisance, seront nettement réduites. Mis dans un corner, il se dirigera alors, plus ou moins vite, vers la porte de sortie.

 

D’ailleurs, qu’avons-nous à craindre de l’intervention d’un administrateur judiciaire ? Rien : notre association à un objet social, des statuts et un règlement intérieur. L’administrateur gèrera la GLNF dans ce cadre, jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée aux problèmes de gouvernance actuels.

Bien qu’un peu inconfortable, cette solution ne serait-elle pas préférable aux tensions actuelles qui, dans le pire des cas, pourraient encore perdurer et même s’amplifier deux années de plus ???

 

Bien sûr, voter « non » sur les comptes et sur un budget en baisse peut mettre mal à l’aise ceux d’entre nous qui essaient de conserver une éthique. Mais l’Histoire ne repassant pas les plats, il y a des moments où il faut faire preuve de pragmatisme pour faire triompher les intérêts supérieurs de notre obédience. Utilisons donc la voie légale qui s’offre à nous en votant 3 fois « non » pour exprimer notre souffrance face aux agissements des dirigeants d’un système totalement verrouillé, qui n’hésitent pas à manier les outils de la pire façon qui soit pour arriver à leurs fins, en oubliant même pourquoi et pour quoi et ils ont été placés là où ils sont aujourd’hui.

 

Le Chardon Ecossais

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Le Chardon Ecossais 08/10/2010 10:31


Mon Frère Shalom, je partage ton soucis de ne pas laisser FS nous faire peur avec de simples mots.
Mais c'est à dessein que j'ai utilisé ce terme : en effet, le mandataire ad'hoc n'est qu'une des missions qui peut être assignée à un Administrateur judiciaire (cf préambule sur l'article de
BBC).
Je pense pour ma part que c'est plutôt d'un administrateur provisoire que nous aurons besoin (autre type de mission qui peut être assignée à un Administrateur judiciaire) car : le mandataire ad'hoc
ne fait qu'assister le Président sur une difficulté ponctuelle et sa mission est censée rester confidentielle ; alors que l'administrateur provisoire remplace le Président et assure la gestion
courante jusqu'à ce que la solution soit débloquée.
Tu trouveras cela très bien expliqué sur de nombreux sites d'Administrateurs judiciaires.
Amitiés fraternelles,
Le Chardon Ecossais


Vercingetorix 08/10/2010 15:30



Merci de cet avis éclairé



Joaben 07/10/2010 17:56


Le logiciel de comptage instantané est prêt.

Nous pourrons précisémment verifier :
- les membres de droit
- la consolidation des votes.
- la cohérence des votes
L'adresse Web de consultation sera donnée la veille.


Shalom 07/10/2010 10:19


Non mon frère chardon écossais, il ne s'agit pas d'un administrateur judiciaire mais d'un "MANDATAIRE AD HOC" comme l'a si bien démontré le blog BBC.
La bande à FS essaye justement de faire croire à la nomination d'un mandataire judiciaire (souvent associé à liquidation judiciaire) pour faire peur aux FF.
Mais il n'en est rien et c'est bien un mandataire "AD HOC" qui sera désigné au lendemain du 16/10
Shalom, Salam, Pax Vobis


Vercingetorix 07/10/2010 11:36



Tu as mille fois raison. IL S'AGIT D'UN ADMINISTRATEUR "AD HOC" qui ne présente aucun danger pour la GLNF. Merci de ta vigilance