Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 09:24

img164Il vient de prendre conscience qu'il a  cassé son jouet, il ne présidera pas le centenaire de la GLNF.

 

C'est ce qu'il ressort d'une nouvelle Brève au ton larmoyant et grandiloquent, mais vide de sens.

 

Rejeté par la Maçonnerie internationale, encensé par une poignée d'affidés (qu'il transforme en "nombreuses manifestations de soutien" cf les vidéos du 3 décembrehttp://www.youtube.com/watch?v=eTX1PZ5C3Vs&feature=youtube_gdata_playe) qui pourront dans les prochains jours accrocher leurs beaux tabliers au musée de leur égo, il nous livre un pitoyable état d'âme qui aura probablement été écrit par le philosophe provincial.

 

Dans son déni de réalité qu'on pourrait prendre pour de la schizoprhrénie, il nous interpelle par "Mes Très Chers Frères".

 

Ah les Très Chers Frères, il les a insulté, vilipendés, exclus par loges entières, leur envoyant vigiles et escouades de CRS...!

 

Il les poursuit sans honte ni vergogne devant la justice, n'hésitant pas à obstruer les tribunaux pour la satisfaction très improbable de victoires judiciaires.

 

En bafouant constament la Règle en 12 points, il a amené l'obédience à la destruction, ne gardant près de lui que ceux qui se satisfont d'un club services.

 

Comme le ridicule ne l'étouffe pas, il nous assure que "la Maçonnerie m'a permis de me construire dans l'amour et le respect de l'autre..."

 

Ben mon vieux il fallait l'oser celle là, car il nous cache bien son jeu. Ce qu'il affiche le plus souvent, c'est son mépris de l'autre, appuyé par une réthorique si vulgaire que même les marchands de poissons à la criée du Vieux port n'osent pas utiliser!

 

L'entêté du troisième dans ce même élan fraternel avoue quand même que "les motivations exprimées (par l'opposition) n'ont plus d'importance".

 

C'est dire que dans sa courte bafouille, il arrive à dire un chose et son contraire. On peut mesurer le degré de sincérité du bonhomme !

 

Enfin dans une espèce de salmigondis, il tente de nous délivrer un message désespéré: "Nous voulons vivre ensemble... Nos valeurs sont intemporelles et plus pertinentes que jamais...Notre monde a plus que jamais besoin d'Amour de partage et de solidarité..."

 

Alors là, comme enfileur de perles, il est champion. Il me rappelle ces enfants à qui l'instituteur demande le métier qu'ils souhaitent exercer plus tard et qui répondent invariablement: médecin, pilote ou chevalier !

 

Même Judas préconisait l'Amour du Prochain.

 

Par contre il lui manque ceci: La sincérité, l'Humilité, la remise en cause.

 

D'ailleurs pour lever toute ambiguïté, il souligne dès le deuxième paragraphe ce qui lui tord les tripes: " Les terribles attaques répétées ont une finalité: détruire la GLNF et DISPERSER SES ACTIFS CENTENAIRES".

 

Il ne pourra plus percevoir ses loyers !!! (tout en oubliant qu'il n'est pas le proprié taire de ces mêmes actifs- et qu'il dilapide l'argent des Frères, en pseudo-tenues, diverses représantations vides de sens et procédures judiciaires en tout genre).

 

Alors, oui nous voulons vivre ensemble, mais sans les fossoyeurs de la Maçonnerie Régulière et Traditionnelle, abîmés dans des considérations uniquement profanes et métalliques.   

 

Stifani et consorts, vous avez eu la possibilité de partir dans la dignité. Votre aveuglement égotique vous a conduit a repousser les mains tendues.

 

Stifani et consorts, vous allez partir sous les lazzis et quolibets, et pour le soulagement de tous, la "paille au c.. et le feu dedans".

 

Pour que tout soit clair, voici en écho, un extrait de l'allocution de Jean-Luc FAUQUE, qui fait un bilan de la situation et en tire les perspectives.   POINT ET PERSPECTIVES

 

Vous pourrez en mesurer les différences de ton, et l'Espoir qu'il suscite.

 

L'Icône rétro-éclairée, ainsi que ses petites mains peuvent en prendre de bonnes leçons.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

heiser jean claude 13/12/2011 17:38

Mes TCF
Mais à qui peu bien ressembler AVOIR !!!!!
Alors ressemblons à ETRE et espérons que la fin de ce poème soit prophétique
tribiz

HEISER Jean-Claude

AVOIR et ÊTRE
Loin des vieux livres de grammaire,

Écoutez comment un beau soir,

Ma mère m'enseigna les mystères,

Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,

Il est deux verbes originaux.

Avoir et Être étaient deux frères

Que j'ai connus dès le berceau.

Bien qu'opposés de caractère,

On pouvait les croire jumeaux,

Tant leur histoire est singulière.

Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu'Avoir aurait voulu être,

Être voulait toujours l'avoir.

À ne vouloir ni dieu ni maître,

Le verbe Être s'est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque,

Et faisait un grand numéro,

Alors qu'Être, toujours en manque,

Souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu'Être apprenait à lire,

Et faisait ses humanités,

De son côté sans rien lui dire,

Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes,

En avoirs, en liquidités,

Pendant qu'Être, un peu dans la lune

S'était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire,

Lorsqu'il se montrait généreux,

Être en revanche, et c'est notoire,

Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe Affaires.

Il met tous ses titres à l'abri.

Alors qu'Être est plus débonnaire,

Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,

Ce sont les choses de l'esprit.

Le verbe Être est tout en pudeur,

Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères,

Pour parvenir à un accord,

Entre verbes ça peut se faire,

Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face

Au milieu des mots rassemblés,

Ils se sont répartis les tâches

Pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d'Être,

Parce qu'être, c'est exister.

Le verbe Être a besoin d'avoirs

Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables,

En arguties alambiquées,

Nos deux frères inséparables

Ont pu être et avoir été.



Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé, participe

à ton présent pour que ton futur soit plus-que-parfait...

Vercingetorix 14/12/2011 07:12



Merci Mon Très Cher Jean-Claude pour ce poème