Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 07:50

img040C'est ainsi que le complice de l'icône titre sa prose dont peut faire utilement l'usage habituel à son patron.

 

Dans une espèce de "sabir" , il nous fait cette étonnante proposition: "La nouvelle année maçonnique nous appelant du repos au travail".

 

Eh ! Cano, ton bateau prend l'eau. Relis ton rituel: le travail du maçon ne s'arrête jamais. Mais es-tu encore maçon, toi qui a prêté allégeance au SCPLF, puis qui a repris ton serment pour le renier. Tu t'imagines qu'un seul maçon peut donner une once de crédit à ton babil qui ferait recaler au bac un quelconque potache en philo ?

 

Tu es malheuresement complice d'un individu dont les premières actions ont été de fouler aux pieds la Règle en douze points.

 

Alors Cano, ton projet, tu peux en faire l'usage que ton patron fait de tous les documents qui lui sont adressés.

 

Et puis, de quoi parles-tu maintenant que la GLUA a retiré sa reconnaissance à la GLNF. Cette obédience est devenu un objet maçonnique non identifié qui part à la dérive dépecé par stifani et ses complices dont tu fais partie.

 

Tu reprends l'antienne de ton patron et fais croire que les opposants en veulent au patrimoine pour se l'approprier. Tu insultes l'ensemble des Frères en répandant une telle fable.

Nous avons commencé à nous réunir dans des temples que nous avons monté de nos mains, et nous pourrions de la même façon recommencer.

Mais nul n' a  oublié qu'en son temps, Charbonniaud a demandé une rallonge à chacun d'entre nous pour assurer le financement de Pisan. Alors tes leçons, tu te les gardes, car c'est bien avec notre argent que tout se fait. Va plutôt effacer les barbouillages que tu as imposé rue Borrie, et qui sont indignes d'un temple.

 

Et ne parle pas des attaques "ad hominem" car, vrai tu te poses en sacré spécialiste. Tu as la mémoire si courte que tu as oublié les torrents de haine qui étaient le commun de ton blog "Les gardiens du Temple"?

 

Mais pour avoir de la promo, tout est bon, n'est-ce pas?

 

Enfin, ne parle pas de la dimension "ordinale" toi qui a rejeté la juridiction du SCPLF.  En bref, la violence multiforme, c'est toi qui la véhicule. Elle te rend coupable à minima par complicité de destruction de l'obédience, toi qui a déclaré lorsque tu étais GMP à tes officiers que tu suivrais stifani même en enfer... Et bien, c'est fait mon pote.  

 

LE PROFANE STIFANI VEUT DETRUIRE LA GLNF

 

PAS UN EURO POUR LE PROFANE STIFANI

 

Assises-Conclusion

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Corpus Humanitatis 14/08/2011 14:05


Mes TT.CC.FF., Réflexions…
Notre GLNF actuelle nous présente une démonstration intéressante et édifiée par les millénaires d’histoire de l’humanité : Toutes règles, règlements, lois, codes, procédures voir toutes croyances
et idéaux peuvent être pervertis et produire l’inverse de leur raison d’être. Ainsi la démarche maçonnique est – en principe - un moyen de libération véritable de l’Homme qui réalise sa nature
ultime dans l’ultime de l’Etre.
Et voilà qu’elle est devenue l’inverse : réduction ou blocage des consciences individuelles, rapports de force, réalisation d’enjeux métalliques individuels etc…etc… dans l’établissement de
rapports dominants-dominés, et de manipulations sectaires.
Pourquoi ?
Il existe des pulsions de domination-possession au service de l’égo, ce M.O.I. (Modèle Obligé Individuel) modèle : celui de l’homme primitif, tribal, mû exclusivement par ses propres (…) enjeux ;
obligé : sans le savoir, il ne choisit pas, il est dans cet état primitif, sans le voir puisqu’il est dans l’obscurité ; individuel : cet individualisme forcené qui va jusqu’à menacer notre société
elle-même.
Quoi d’autre ?
Il existerait aussi le S.O.I. (Singularité Oblative Impersonnelle) singularité : parce distinguant l’unité de l’individu dans l’holographe évolutif de l’unité humaine (et divine ?) ; Oblatif :
parce qu’uniquement préoccupé de produire et développer la fraternité et l’amour, dans l’acte de donner sans condition ; Impersonnelle : parce la moindre souffrance de tout être humain est mienne,
et que son moindre bonheur est mien.
Comment faire ?
Transformer les pulsions et comportements de possession-domination, en pulsions et comportements de coévolution dans la coresponsabilité.
Avec quels moyens ?
Par une authentique pratique maçonnique retrouvée, bien sûr, mais pas seulement parce qu’il existe des concepts, démarches, et programmes profanes qui servent utilement et efficacement le même
objet. L’excuse d’une tradition qui doit demeurer immuable doit être abandonnée : La certitude et la permanence sont illusions ; Il convient de les abandonner et de conjuguer impermanence et
incertitude avec convictions et Loi Morale.
Ceci sous toutes réserves, et particulièrement celle de ta fraternelle attention.
Merci de ta lecture Mon T.C.F.
En artisan de fraternité.


Vercingetorix 14/08/2011 15:43



La tradition est à minima la transmission de la connaissance telle que définie par exemple par Platon. C'est donc un socle légitime, inaltérable et inamovible qui nous sert de référent.
L'impermanence est du domaine de l'homme, de même que la loi morale, telle que mosaîque. C'est une erreur fondamentale que de faire de la mouvance humaine le socle d'une quelconque tradition.
Surtout pôur nous maçons qui sommes en quête du Principe. Merci toutefois pour cet éclairage