Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 07:55

img257

Voici le témoignage d'un VM en chaire:

Il y avait un espoir de réformer la GLNF en profondeur, pour ne plus revivre les dévoiements que certains lui font subir, de fonctionner comme d’autres Grandes Loges régulières, sur un système fédéral par Rites, avec des modes de contrôles, de nominations et de destitutions plus efficaces. Le tout souché sur des Loges souveraines, sans course aux Tabliers brodés mais uniquement dans une réelle démarche initiatique.

Celui qui a fédéré majoritairement l’opposition au « gourou » FS et qui porte ce projet de réforme est AJ.

S’il avait pu se présenter et être élu, l’objectif était d’appliquer cette réforme à la GLNF et, de notre point de vue, de la « sauver ».

Etant écarté, nous le suivons dans une Nouvelle GL pour vivre notre maçonnerie sur ces principes et enfin ne plus polluer nos Travaux avec les sordides et nauséabonds agissements de certains.

Sans hypocrisie aucune il est certain qu’une réélection de FS motiverait de nombreux FF à rejoindre cette Nouvelle GL. Mais cela parait si impensable que ce ne restera qu’une hypothèse farfelue, donc non imputable aux FF pro AJ.

Alors je suis heureux de participer à la naissance d’une Nouvelle GL. Nous essuierons certainement des plâtres, mais ce sera toujours mieux que de rester dans cette GLNF qui s’est définitivement perdue loin de ce qu’est pour moi la Franc Maçonnerie : Une formidable aventure intérieure et personnelle, mais aussi la joie de retrouver mes FF à chaque Tenue et de ressentir l’égrégore qui nous unit.

Je quitte la GLNF avec un pincement au coeur, mais je n’oublie pas que ce n’est pas elle qui m’a donné la Lumière il y a 10 ans, mais le VM de ma RL.

Je mesure en tant que VM en chaire ma chance : Les 45 FF de notre RL font bloc, et nous n’avons pas de problème d’hébergement. Cela ne sera pas aussi simple pour certains FF, mais l’important, lorsque l’on est à la croisée des chemins, c’est de prendre une décisions. L’hésitation, la non-action est ce qu’il y a de pire pour la cohésion d’un groupe, fut-il une RL. C’est donc au VM de prendre ses responsabilités même si les choix sont parfois douloureux, mais n’oublions pas que le Vénérala est une charge, pas un honneur.

Alors après plus de 2 ans de mauvais temps je vous le dis, je suis heureux de tourner la page cette GLNF qui ne fera que s’empêtrer sans fin dans ses querelles intestines.

Bon courage aux FF qui restent…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

GLOMAUD 25/03/2012 19:43

EN AUCUN CAS JE NE QUITTERAI LA G.L.N.F
SI J.MURAT N'EST PAS ELU JE RESTERAI DANS L'OPPOSITION!!!

Vercingetorix 26/03/2012 07:20



Fais ce que dois ...



kersalio 22/03/2012 14:04

Voici la lettre absolument odieuse que nous recevons actuellement d’un candidat, grand affidé d’Ephesse.
Son allégeance à FS n’est plus à démontrer il en fait lui-même l’apologie dans son courrier son devoir eut été de rester fidele à ses engagements vis-à-vis de l’ordre et surtout de ne pas servir de
la manière dont nous savons ce « bureau « d’Apparatchik » dévoyés !! D’aucun jugeront !!
From: Bertrand Heyraud
Sent: Thursday, March 22, 2012 10:05 AM

Subject: Une candidature ferme et sans arrière-pensées

Des commentateurs plus ou moins bien intentionnés prétendent que je porte un faux nez, que je compte drainer des voix dans le seul but d’en faire profiter François Stifani au moment opportun...

Je démens formellement cette supposition.

Certes, mon amitié fraternelle pour François Stifani est entière.
J’assume loyalement, depuis un an, les fonctions de Grand Secrétaire national qu’il m’a confiées. Je l’ai toujours considéré comme le Grand Maître légitime de la GLNF, régulièrement désigné et
installé. Ma tâche
n’a pas été de tout repos, dans le désordre ambiant et sous les accusations les plus injustifiées. Je l’ai accomplie sans arrière-pensées ni restrictions, parce que c’était mon devoir.

Si j’avais eu l’une de ces ambitions qu’on voit tant fleurir, il aurait été plus simple de rallier l’opposition en temps utile et de faire assaut de promesses démagogiques. Les exemples ne manquent
pas... J’ai préféré aller au bout de mon engagement. Non, je n‘ai jamais rêvé aux fonctions de Grand Maître en me regardant dans la glace, le matin. Mais les circonstances commandent souvent. Elles
ont déjà franchi les limites de la profanation et sont à celles du chaos. Chacun doit prendre ses responsabilités.

La mienne est de me porter candidat pour être élu, pour rassembler ce qui est épars et rendre à la GLNF sa dignité perdue. Une telle perspective ne se conçoit pas dans la compromission et les
arrière-pensées. Si François Stifani avait une chance d’être l’homme de la situation, au soir du 30 mars, je me trouverais toujours à ses côtés.
Mais nous savons tous, hélas, qu’il n’en est rien et que son élection est impossible, tant les rancœurs injustes se sont accumulées sur son nom. Elle ne ferait, au surplus, que prolonger le
désordre.

Ma résolution a été difficile à prendre. Elle est entière. Cette élection, voulue par la justice profane et sa représentante, totalement en marge de nos us et coutumes, est cependant la seule issue
à la crise que nous traversons. Au soir du 30 mars, nous aurons un nouveau Grand Maître. Je ne me déroberai à mon engagement par aucune combinaison. Ce serait indigne de nos traditions
maçonniques.

Je te prie de croire, mon Bien Aimé Frère, à l’expression de mes
sentiments fraternels.

Bertrand-HEYRAUD

Vercingetorix 22/03/2012 14:08



Merci de cet apport.


Heyraud est fidèle à lui même !