Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 16:26

QUELLE CONFIANCE ACCORDER à la PAROLE de Me LEGRAND ?

Mes frères,

De tous cotés nous revient l’information qu’avant-hier mardi Me Legrand a fait savoir aux différents groupes d’opposants en relation avec elle, que Stifani ne sera plus autorisé à utiliser son bureau de Pisan, que de toute façon elle va faire changer les serrures, qu’il sera interdit à Henri Sidéri d’exécuter le moindre ordre en provenance de M. stifani ou de le recevoir dans son bureau (celui de Sidéri).

Elle fait même la demande de ne pas divulguer cette information jusqu’à ce qu’elle la diffuse elle-même, ce qui sera le cas jusqu’à ce que NiNi ne la diffuse avant tout le monde, mercredi matin très tôt.

Mais aujourd’hui que voit-on ?

Au-delà du fait de le sieur Balo… soit revenu sur sa démission, (César avait déjà émis des doutes dès mercredi matin) on apprend que ce qui concerne Sidéri est confirmé, mais par contre qu’il n’y a pas de scellés (Soit !!! mettons cela sur le compte d’une mauvaise compréhension ou sur celui de l’enthousiasme), mais surtout nous découvrons aussi que Me Legrand n’a pas fait changé les serrures contrairement aux messages passés aux différents groupes d’opposants !

Et pire nous apprenons que la réunion des apparatchiks stifaniens (soit disant GMP) et la réunion du « Grand conseil Machin » a lieu dans les dit locaux de Pisan, et que l’EX gourou fait passer le message dans tous les temples de France, qu’il est toujours GM, qu’il dirige comme avant, et que d’ailleurs il tient actuellement avec ses GMP, ses réunions à PISAN, comme de coutume !

Or cela n’est pas concevable sans l’accord de Me Legrand (et de son avocat tout puissant Me Dumaine-Martin, qui donne l’impression de diriger à sa place) !!!

Quelle confiance peut-on accorder à la parole de Me Legrand ???

Déjà en d’autres temps, elle nous avait fait des promesses ; c’était notamment le 28 juillet 2011 lorsqu’elle promettait de faire réaliser un véritable audit de pertinence, et qu’elle promettait toujours devant un large groupe de laisser accéder FMR-Myosotis au Grand Livre des Comptes de la GLNF.

Dans un tel contexte, peut-on espérer pouvoir reconstruire une GLNF assainie, avec un interlocuteur majeur dont la parole n’est pas fiable, ou pour le moins inconsistante ?

Un tel comportement doit nous inciter à la plus grande vigilance, et à poursuivre la précaution annoncée à la convention nationale, de construire une nouvelle Grande Loge.

Par ailleurs, juridiquement, nous venons de remporter une certaine victoire, Stifani n’est effectivement plus Président-GM. Mais si nous en restons là, cette victoire ne sera qu’un trompe-l’œil.

Pourquoi ? Parce légalement, que Me Legrand ne peut pas ne pas respecter les statuts de la GLNF : désignation du candidat à la Grande Maîtrise par le Souverain Grand Comité, puis ratification de ce choix par une AG.

Or – et c’est là le danger – le Juge Kurz, vendredi dernier, n’a remis en cause ni la composition actuelle du Souverain Grand Comité, ni celle de l’AG. C’est par conséquent une équipe mise en place par FS qui va soit réinstaller Stifani jusqu’en 2017 soit choisir en son sein, un clone plus présentable, donc un membre du clan stifano-foellnérien, ou foellénro-stifanien, selon la tendance.

Et l’on peut raisonnablement craindre que l’AG ainsi composée essentiellement d’affidés et de nostalgiques de l’ancien régime , trop heureuse de vouloir retrouver le confort et les avantages d’autrefois, n’élise ce candidat.

En d’autres termes, Stifani même s’il est parti, son ombre menace toujours. La preuve : certains candidats, d’ores et déjà déclarés, ne rêvent que de chausser ses bottes.

Seule une équipe nouvelle peut Garantir la réforme en profondeur de notre Obédience :

· suppression du Souverain Grand Comité,

· autonomie financière et initiatique des Ateliers,

· indépendance des Rites

· et éviction de cette armada d’Officiers nationaux et provinciaux, aussi inutiles que coûteux.

Problème : comment conduire cette équipe nouvelle aux commandes alors que nos statuts verrouillent toute possibilité extérieure au Souverain Grand Comité ?

Pour contourner l’obstacle, nous n’avons d’autre solution que de nous doter d’une Obédience provisoire.

Nous laissons ainsi ouvertes deux possibilités :

· soit les actions judiciaires en cours permettent l’émergence d’un candidat réellement réformateur et, dans ce cas, nous réintégrons la GLNF ;

· soit le système Stifano-foellnérien perdure et nous devenons une Obédience à part entière.

C’est très exactement la stratégie de l’ULRF, la seule qui nous assure d’une Obédience saine, régulière et, in fine, reconnue comme telle.

Si ce n’est déjà fait, César vous invite sans attendre à faire que votre Loge adhère au plus vite à l’ULRF, et que chacun d’entre vous en fassiez de même, via l’adhésion en ligne. (voir ici lien vers adhésion en ligne,).

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires