Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 06:00

img995IRA FUROR BREVIS EST (mais quand même!)

 

Jean Solis était étrangement silencieux depuis quelques temps. Il nous livre un nouvel édito au V.I.T.R.I.O.L. dont il a le secret. Sera-ce le dernier ? à suivre...

 











(Faux) Edito du 4 août 2010

Belle date pour survoler mes aigreurs : celle de l'anniversaire d'une abolition des privilèges qui n'a jamais eu lieu, comme nous le savons tous. Remplacer la partie vérolée de l'aristocratie par la faction arriviste de la haute fonction publique et la corruption républicaine, ce n'est pas une victoire. Mais bon... je vous avait prévenu. J'en profite pour saluer les copains Spartakus Freeman et Michel Noirret, tiens.

Et vous êtes nombreux à me demander : depuis avril, pourquoi je ne dis plus rien ?

Je vous dois bien quelques explications, vous qui consultâtes mes stances à coup de 10.000, 20.000, 40.000 connections...

A propos de parutions de livres ?

Parce que je ne reçois plus rien des éditeurs. Il faut croire qu'une certaine liberté de ton nuit au commerce chez les enucléés. Et puis peut-être aussi parce que j'ai constaté que les éditos compte-rendus attiraient dix fois moins que ceux consacrés à "la crise maçonnique"... Or, je ne souhaite pas alimenter un espace exclusivement polémique. Cela ne serait pas constructif, ni encore moins "maçonnique".

A propos de culture ou d'histoire ?

Un peu pour les mêmes raisons que ci-dessus. Et sans doute également parce que j'ai été au bout de mes réflexions pour le moment, dans ce qu'il était possible de partager à ma modeste échelle, à travers mes livres notamment.

A propos du GODF en tant qu'institution ?

Parce que, après tout, je m'en f... Le Grand Orient, en tant qu'officine dans le déni de ses loges, n'est qu'un accident de la franc-maçonnerie qui ne me concerne en rien. Seuls quelques cherchants qui s'y trouvent encore m'intéressent, et des loges libres et sincères. J'en serai d'ailleurs en TBO à l'automne pour une discussion publique avec mon copain Roger Dachez.

A propos du Grand Orient De Droite ?

Celle-là vous l'attendiez tous, avouez... Eh bien c'est simple, quoiqu'un peu plus long :

1. Polpott est toujours là, brandissant avec toujours plus de fureur ses ordonnances d'euthanasie. L'immense majorité des frères, sous des prétextes de respect de la tradition, de tempérance et... surtout parce qu'ils ont la trouille ou confondent encore vieillesse et sagesse... eh bien l'immense majorité des frères ne fait rien. Polpott a donc raison ; il est légitime ; j'ai tort. S'ils avaient voulu, vraiment voulu faire quelque chose, il ne serait plus là depuis longtemps. Mais la grégarité française ne se refait pas. Non plus que la surdité aux complications. Le voisin tape sur sa femme ? Oh... cela ne me regarde pas. Pourvu que l'on ne me demande jamais de m'en expliquer en tant que témoin passif : je n'ai pas l'excuse médicale et pas de sonotone. Cela s'appelle "la logique du petit train", pour ceux qui le regardaient passer en 1941.

2. Parce que je ne représente rien. C'est un bon ami qui me l'a dit, ce n'est pas moi. C'est ce qu'il m'a dit : il détestait Polpott jusqu'au 25 mars, depuis il le défend. Les méchants frères ont été injustes avec ce génie humaniste et tout va rentrer dans l'ordre à coup de gourdin. Ah mais ! Et donc il a raison : Solis, combien de divisions ? Que sont l'esprit et la liberté intellectuelle face à une armée de crétins emperlousés et une théorie d'ordonnances létales ? Rien, bon d'accord, et la preuve ! Il suffit de regarder.
Alors, le mémo que j'avais concocté, à la satisfaction, et même à la demande insistante de dignitaires de l'obédience, dont certains officiellement proches de Polpott, pour suggérer une vingtaine de vraies mesures de salut, totalement indépendantes de tout parti de pouvoir, et à la disposition de celui qui aurait le courage de prendre la place sans la voler parmi les prétendants inconnus qui, tôt ou tard, vont sortir... alors le mémo : "delete". C'est vrai, quoi ! De quoi je me mèle ? Alors poubelle, et bon courage aux généraux cacochymes et décérébrés qui voudront ronger le trône. Pas de parti ? Pas d'idée. C'est d'ailleurs aussi une équation très française.

3. Parce que plus personne, aux rènes de la franc-maçonnerie française tout entière, n'est prêt à assumer une vision, une "certaine idée" (dixit mon copain Bernheim, très gaullien en son genre...) de ce que doit être une fraternité initiatique. Il ne faut absolument aucune espèce de courage pour pavaner dans les médias, provoquer des audits, obtenir des certifications, faire des projections immobilières ou gérer des effectifs. Il ne faut que de la connerie grégaire, de la scholastique de consommation, pour ne pas comprendre que faire de la contre-culture, vertu première et perdue de la franc-maçonnerie, ne consiste pas à abonder dans le paradigme, mais à l'ignorer stratégiquement pour conserver une chance de le modifier. Aujourd'hui, assumer une vision, c'est redevenir enchanteur, réveiller les anciennes voix, jouer avec la liturgie du rituel comme valeur ultime, et ne jamais rien figer. Tout en fluidité, tout en flux héraclitéen (désolé), en erreur borgésienne.
Mais comment faire sentir cela au général Tapioca et à ses tirailleurs ?

4. Parce les Anglais ne feront rien, jusqu'à preuve du contraire. Soit qu'ils s'en fichent, soit qu'ils approuvent carrément.

5. Parce que des événements graves, inévitables et terribles se préparent, que seul le bourgeois confit ne peut pas voir, fut-il confit dans sa loge. Gaïa parle, Gaïa se venge. Les civilisations en cours s'écroulent autour d'une économie à deux vitesse déjà dans le gouffre. Corruption, violences sociales, raciales ou purement délinquantes se multiplient, à commencer par celles des banques, des administrations et des élus. Dans ce méat puant qu'est devenu le biotope humain, un grand besoin de sens et de sagesse se fait sentir. La maçonnerie aurait pu être cette religion apophatique et fertilisante qui rassemble tous les humains autour des bonnes questions. La maçonnerie a failli être cela. Plus court : la maçonnerie a failli.
Alors vive l'ISO 9000 et quelques pour les obédiences, vive les normes de sécurité dans les temples, et vive le maçon moderne avec l'organizer ouvert en loge et directement relié aux cours de la bourse.

6. Parce que la justice, dans le marigot, est ce qu'elle est. Je n'en dirai pas plus... le doyen des juges s'en chargera, s'il est à la hauteur de sa mission.

Voilà pourquoi ce site soit disparaîtra bientôt, soit évoluera considérablement vers autre chose, ou de plus ouvert, ou de radicalement différent. Et voilà pourquoi il risque fort de ne plus parler de GLNF, de GO et d'autres officines profanes qui ne me concernent plus en tant que telles. Je ne peux plus faire partie du troupeau.
En attendant, pour ceux que la culture effleure toujours, je vous soumets ces quelques bribes tournées avec Dachez, Kalbach et Kervella (comme quoi ces cons d'intellos aussi savent passer à la télé) :

http://feudusoleil.blogspot.com/2010/06/origines-de-la-franc-maconnerie-mythes.html

L'intégral s'achète pour une poignée de cerise chez mes copains de BaglisTV. Et c'est juste pour faire vivre l'OVNI, je ne touche pas un rond.

http://www.baglis.tv/


Jean Solis

 

NDLR: ces propos n'engagent que Jean Solis

Nous avons trop de considération pour les dignitaire de l'obédience (de toutes les obédiences) pour imaginer un seul instant que tout ceci pourrait-être le reflet d'une quelconque réalité !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Vercingetorix
commenter cet article

commentaires

Sancho Panza 05/08/2010 20:59


Je profite de l'occasion pour saluer Jean Solis et dire tout le bien que je pense de la webTV :BAGLIS TV ! c'est pas donné, donné, mais ça change de la maçonnerie de caniveau dans laquelle baigne
la GLNF!


Tonton Beretta 05/08/2010 12:19


Un peu de musique! Notre Stif adoré chante en Réponse à l’Article « Il n’a pas changé » DU Myosotis Ligérien



Et oui mes Frères Myosotis , c’est l’heure des aveux chantés ! Sur l’air de « je n’ai pas changé » de Julio Eglesias.
(Nous pouvons avec un peu d’imagination retrouver l’image de Jaques Villeret dans « Papy fait de la résistance ».Ce serait un pur hasard )

Par mon organe empreint de délicatesse, il s’adresse à nous par ce chant mélodieux
Mieux encore, la réponse à Claude S sur le deuxième couplet
Si seulement il pouvait nous offrir une telle prestation en live ! Je paye pour voir !

Je n'ai pas changé

Je n'ai pas changé
Je suis toujours ce Grand Encanaillé
Qui vous singeait la Fraternité
Qui vous inventaient des Assemblés
Qui vous faisaient bien marrer
Je n'ai pas changé
Je suis toujours ce Grand Maître poétique
Qui vous parlait de coups t’trique
Et n'était pas assez cador
Pour vous emmener à l’Egregor

[Refrain:] s’adressant à Claude Seileir

Et toi non plus tu n'as pas changé
Toujours le même parfum FMR
Toujours la même envie d’me virer
Tu en dis long sans vraiment me plaire
Non toi non plus tu n'as pas changé
J'avais envie de te radier
De te pulvériser de te satelliser
J'avais envie de te catapulter
Je n'ai pas changé
Je suis toujours l'apprenti Maçon
Qui te crachait mes sanctions
Qui commençaient par Lotus
Et finissaient par Motus
Je n'ai pas changé
Je prends toujours le butin qui me plait
Un seul chemin sur la terre
A réussi à me plaire
Celui qu’avec mes potes on suivait…